Radar / Actualités

Éducation Nationale

Tamazight toujours matière facultative

L’enseignement de la langue amazighe est toujours soumis à l’autorisation paternelle, comme s’il s’agit d’une matière “sensible” nécessitant l’aval de la famille de l’élève. Un formulaire spécifique intitulé “Déclaration paternelle concernant la matière langue amazighe” où le paternel a le choix de décider d’autoriser ou ne pas autoriser son enfant à suivre ou non les cours de langue amazighe. Le document doit être dument signé et légalisé au niveau de l’administration.
Si ce procédé pouvait être valable au moment de l’introduction de tamazight dans l’enseignement, il semble plutôt incongru de le maintenir au moment où tamazight est langue nationale et officielle, et au moment où le département de l’Éducation nationale et le HCA ne cessent de chanter la généralisation de son enseignement.