Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Fonctionnement des cabinets médicaux privés durant l’été

Un néphrologue remplace un gynécologue à Laghouat

Le secteur de la santé ne cesse de livrer, chaque jour, des anomalies dans son fonctionnement. Des anomalies qui relèvent parfois de la légèreté de comportement professionnel et d’une certaine complaisance ou laxisme de l’administration. C’est particulièrement le cas à Laghouat. Les femmes qui fréquentent un cabinet privé de gynécologie-obstétrique pour le suivi de leurs grossesses ou pour autres problèmes gynécologiques ont été surprises de se retrouver en consultation avec un médecin spécialisé dans une autre classe thérapeutique. Pendant son congé étendu sur ce mois d’août, le gynécologue s’est fait remplacer par un néphrologue. “Cette situation est connue de tous à Laghouat. Elle a été dénoncée, à de multiples reprises, par de nombreux collègues exerçant dans le secteur privé, qui s'insurgent contre cette déviation gravissime aux règles d'éthique  et de déontologie, mettant en danger la vie de très nombreuses citoyennes qui sont ainsi librement examinées et échographiées par un néphrologue pour des problèmes  gynécologiques”, rapportent nos sources. Il semblerait que la directrice de la santé et de la population de cette wilaya et le Conseil régional de l’ordre des médecins ont été saisis sur cette affaire, mais ils n’ont toujours pas réagi, jusqu’alors du moins.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER