Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Invitée sur un bateau mouche dans la soirée du 17 octobre

Une délégation algérienne refuse de dîner sur la Seine

À la clôture d’un séminaire organisé à Paris par une multinationale pharmaceutique d’origine française au profit du personnel de la force de vente (délégués médicaux) de sa filiale Maghreb, un dîner croisière a été offert pour faire découvrir aux cadres algériens les bords et les ponts de la Seine.
Seulement, hasard du calendrier, c’était la soirée du 17 octobre. Un Algérien a alors refusé de monter à bord du bateau, au motif qu’il ne pouvait dîner et participer à cette croisière détente sur ce fleuve (la Seine), et plus spécialement en ce jour, puisque des centaines de corps d’Algériens y ont été jetés et y ont péri en 1961. Il a été suivi immédiatement par toute la délégation algérienne qui a renoncé au dîner.
Ces jeunes Algériens ont pris le risque de compromettre leur avenir professionnel dans l’entreprise et ont sacrifié une occasion de faire la fête et de s’amuser par respect à la mémoire des martyrs des événements du 17 octobre 1961, comme ils l’ont expliqué à la haute hiérarchie du groupe pharmaceutique.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER