Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Denia

10e partie

Résumé : La discussion tourne autour d’elle. Selma quitte Lyès et rentre au chalet. Aziza tente de la raisonner. Elle lui conseille de renouer avec lui, mais Selma lui rappelle qu’elle est partie et a tout abandonné parce qu’elle mourrait à petit feu. Quand elles entendent frapper, Selma s’éclipse dans la cuisine…

-Tu peux sortir. C’est papa !
Selma peste contre son amie. Elle les rejoint dans le salon. Elle va embrasser âmmi Ali.
-Bonjour ma fille ! Comme tu es pâle ! Tu ne vas pas bien ?
Selma voudrait profiter de cette question pour prétexter la fatigue, mais Aziza ne lui en laisse pas le temps.
-Elle a oublié de se maquiller ce matin. Elle va très bien ! Tu ne voudrais tout de même pas lui donner l’occasion de lui épargner les corvées ! Ce dîner risque de le devenir pour moi si j’y vais seule !
-Non, si je suis venu, c’est pour m’assurer qu’elle viendra ! Il y aura d’autres filles pour le service !
-Je vais travailler demain, lui rappelle Selma.
-Oui, mais c’est ton salon… Tu peux ouvrir à l’heure que tu veux ! dit âmmi Ali. Je compte sur votre présence !
-D’accord ! le rassure Aziza. On y sera. Je pense que tu n’es pas encore au courant, mais son mari se trouve ici !
-Ah oui !
-Le hasard l’a amené ici. Il prévoyait de passer quelques jours de vacances, et moi je prévois de les réconcilier ! dit Aziza avec un sourire espiègle. Ils devraient penser à leur fils !
-Aziza ! S’il te plaît, ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas ! s’écrie Selma. C’est ma vie, et si je veux renouer avec lui, je sais où il vit !
-Du calme mes filles ! intervient le vieil homme. Peut-être s’est-il remarié ?
-Oh que non ! D’après Mourad, il ne s’est jamais remis de leur séparation ! D’ailleurs, elle ne lui a pas laissé l’occasion de parler vu qu’elle est partie comme une voleuse ! Ce soir, je vais lui en donner l’occasion !
-Arrête de te mêler de ce qui ne te regarde pas !
Aziza toute souriante saisit le bras de son père.
-Elle refuse de nous aider, alors que toi, tu as été là pendant toutes ces années ! Tu lui as offert le gîte et le couvert en plus de ta protection ! Tout ça parce que Lyès sera présent ! Selma rougit de colère.
-Je n’ai pas dit que je refusais d’aider ! Je refuse seulement que tu te mêles de ce qui ne te regarde pas ! Lyès et moi sommes séparés et je ne vois pas pourquoi, aujourd’hui, je retournerais avec lui !
-Mais je suis de son avis ! dit le vieil homme. Ce n’est pas par hasard qu’il est là !
C’est normal que Aziza pense à vous aider… Ce serait faire une croix sur les erreurs du passé et envisager l’avenir avec un autre départ ! Pour toi et pour ton fils ! Si Lyès ne s’est pas remarié, donnez-vous cette chance ! Peut-être qu’il ne veut pas qu’une autre femme s’occupe de lui ! Cela devrait te réjouir, non ?
-Non !
-Pourquoi ? insiste âmmi Ali, les sourcils froncés.
-J’ai trop souffert pour accepter de retourner à mes anciens bourreaux ! Ce n’est pas par gaieté de cœur que j’ai tout abandonné derrière moi !, leur rappelle Selma en larmes. J’étais à bout, ils m’avaient malmenée, usée… Je suis persuadée que si j’étais restée, je serais soit folle, soit morte !


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER