Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Seconde chance

10e partie

Résumé : Omar fait des rêves étranges. Il fait encore nuit lorsqu’il s’apprête à quitter la maison, guidé par son destin.

Omar va où son cœur guide ses pas. Il est encore très tôt lorsqu’il se pointe devant la villa blanche. Il tient à revoir le petit garçon et à lui poser des questions.
Il est huit heures moins quart lorsque la porte de la villa s’ouvre pour laisser passer le petit garçon. Omar peut apercevoir une femme en foulard. Il ne peut pas voir ses traits d’où il est, mais il est frappé par la ressemblance qu’elle peut avoir avec Sonia. Sachant que Sonia ne porterait jamais le hidjab, il est convaincu que ce ne peut pas être elle.
Mais l’enfant est bien là, et sa ressemblance avec lui aussi. Omar attend qu’ils se soient un peu éloignés de la villa pour s’approcher de l’enfant.
- Bonjour !
L’enfant ne répond pas à son salut mais le regarde en fronçant les sourcils, se demandant sûrement ce qu’il pouvait bien lui vouloir.
- Tu ne sais pas qui je suis ?
- Non.
- J’étais un ami à ton père, lui ment Omar. Tes oncles vivent encore avec vous ?
- Non, seulement maman et moi.
- Et comment va ta mère ? Est-ce qu’elle travaille ?
- Elle commence à dix heures aujourd’hui.
- Quel âge as-tu ?
- Neuf ans.
- Tu ne te sens pas seul ? Est-ce que tu es heureux avec elle ?
- Bien sûr ! Pourquoi vous me posez toutes ces questions ?, s’étonne l’enfant.
- Parce que... Au revoir petit !
Omar ne peut pas lui expliquer. Il a ce sentiment depuis la veille qui ne le lâche pas. Il sent qu’on lui cache des choses. C’est plus fort que lui. Pourquoi se sent-il attiré par ce garçon ? Pourquoi ne résiste-t-il pas à cet appel ? Pourquoi ses pas le guident-ils encore vers la villa blanche ? Pourquoi ?
Le jeune homme se pose des questions sans réponse. Il ne comprend pas pourquoi son estomac est noué. Pourquoi il a cette envie, ce besoin presque d’en avoir le cœur net avec l’identité de la femme en hidjab. Elle lui rappelait Sonia. De manière très forte.
Il attend sous un arbre, regardant dans la direction opposée. Il consultait souvent sa montre, impatient de voir dix heures arriver. S’ennuyant et ne tenant plus sur place, il va prendre un café à quelques mètres de là, s’installant sur la terrasse, uniquement pour ne pas perdre de vue la villa blanche de la mystérieuse famille qui avait su éveiller sa curiosité. Au point où croire que tout ce qu’il allait découvrir allait irrémédiablement changer sa vie.
- Mon Dieu, elle est sortie.
Perdu dans ses pensées, Omar ne l’avait pas vue quiller la villa. Il se presse de la rejoindre.
- Excusez-moi madame, j’étais un ami de votre mari, dit-il pour attirer son attention.
Lorsqu’elle se tourne, Omar a l’impression de recevoir un coup au cœur. Le regard qu’elle lui lance, il ne l’oubliera jamais. De la curiosité puis de la surprise. Elle ouvre la bouche mais aucun son n’en sort, elle ne sait quoi dire. Elle n’en revient pas. Après tout ce temps, elle avait réussie à ne plus penser à lui. Et voilà qu’il ressurgit de son passé. Alors qu’il appartenait au passé. Il n’avait rien à faire ici. Il n’a pas de place dans sa vie. Après tout ce qu’il lui avait fait…


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER