Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Les regrets ne changent rien

26e partie

Résumé : Ibtissem s’angoisse. Elle est sans nouvelles de Fethi. Elle reçoit un coup de fil de Fella qui promet de chercher après lui, pour lui demander de l’appeler. Ibtissem prie pour qu’elle réussisse à lui faire entendre raison. Comme ses parents lui manquent terriblement, elle se décide à les appeler. Personne ne répond. Cela l’angoisse et la rend insupportable au boulot…

Ibtissem espère que Fella réussira à voir son mari et à le convaincre de l’appeler. Elle ignore comment elle argumentera son coup de folie mais ils doivent se parler.
Elle reste près du téléphone et soupire de déception à chaque fois qu’il sonne et qu’elle découvre que ce n’est ni Fella ni Fethi.
En fin d’après-midi, elle est encore au bureau. Elle n’a pas avancé dans son travail. Elle se sent à bout. Sa secrétaire entre, la prévenant qu’il est temps de rentrer.
-Il est plus de dix-sept heures ! Si vous voulez rentrer maintenant, je peux vous déposer chez vous, propose-t-elle. Vous me paraissez si fatiguée… Madame, est ce que je peux me permettre une question indiscrète ?
Ibtissem fronce les sourcils tout en la regardant dans les yeux.
-Si vous me le permettez, je suis plus âgée que vous, j’ai peut-être l’âge de votre mère, poursuit la secrétaire. Votre état m’indique que vous êtes enceinte !
La jeune femme a un rire sans joie et elle ne sourit pas. Enceinte ? Non. Mais elle a des problèmes jusqu’au cou. Elle ignore comment elle les résoudra. Mais tous ses jours à réfléchir ne l’ont pas avancée. Elle est devant une impasse. Elle doit attendre que son mari se manifeste.
-Madame, vous ne me croyez pas mais j’ai un don pour déceler quand une femme l’est ou pas ! Demain matin, faites un test et vous me donnerez des nouvelles ! Je vous félicite d’avance !
-Vous vous trompez ! Makench menha !
-Faites le test !
Ibtissem le lui promet. Elle n’est pas convaincue et c’est beaucoup plus pour se débarrasser d’elle qu’elle en a fait la promesse. Après son départ, elle ne tarde pas à ranger son bureau et à prendre ses affaires. Elle décide de rentre chez elle à pied et en chemin, elle tombe sur une pharmacie. Elle repense aux propos de sa secrétaire et pour pouvoir la contredire, elle entre et achète deux tests de grossesse de différentes marques.
Elle fera les tests avant d’aller au bureau. Comme la veille, elle ne mange pas. Elle reste près du téléphone, espérant que Fella ne tardera pas à appeler. Elle a allumé la télé et coupé le son. Le journal de dix-neuf heures passait et elle peut voir des voitures accidentées. Tous les jours, la route tue. Elle pense aux vies brisées, aux victimes et à leurs familles endeuillées. Elle monte le son, pour connaître le lieu de l’accident où pas moins de cinq personnes avaient trouvé la mort mais la journaliste avait déjà changé de sujet.
Elle recoupe le son et prend le téléphone. Elle rappelle chez ses parents et comme la veille et durant la journée, personne ne répond. Elle s’étonne que Fella ne l’ait pas encore jointe. Elle se fait du mauvais sang et la nuit, elle ne parvient pas à dormir. La sensation d’étouffement la reprend. Vers l’aube, elle finit par s’endormir et fait un cauchemar, rêvant d’un accident. Elle voyait des blessés au bord de la route. Elle s’était réveillée en criant le prénom de son mari.
Ce cauchemar aura fini de la réveiller. Dans le salon, elle tombe sur les tests de grossesse achetés la veille. Elle les fait sans prêter attention aux résultats. Elle prend sa douche, se prépare pour cette journée de travail même si elle n’a aucune envie de s’y rendre. Alors qu’elle est en train de se peigner, elle regarde les tests et écarquille les yeux de surprise.
-Ce n’est pas possible ! s’écrie-t-elle. Je ne suis pas enceinte…
Mais tous deux indiquent qu’elle l’est bel et bien ! Ibtissem s’assoit sur le bord de la baignoire, n’en revenant pas.
-Oh, c’est horrible !
Son sang se glace dans ses veines quand elle pense qu’elle ignore qui en est le père. Elle a un haut-le-cœur et se précipite vers les toilettes pour vomir, ne supportant pas l’idée d’être enceinte. Elle a le sentiment d’être au fond d’un gouffre et qu’elle n’arrivera jamais à refaire surface.
Une fois qu’elle s’est soulagée, elle va se rafraîchir. Le téléphone sonne fort. Elle s’empresse d’aller répondre. La voix de Fella retentit. Elle a la voix enrouée.
-Ibtissem, il faut que tu rentres…
-Qu’est-ce qui se passe ? Tu as vu Fethi ? Il veut que je revienne ? l’interroge-t-elle. Malgré tout…
-Prends tes affaires et rentre vite ! On a besoin de toi, ici ! Ta belle-mère a eu un accident !
Fella raccroche sans lui en raconter davantage. Mais son coup de fil suffit pour la décider à rentrer à Alger. Elle comprend pourquoi personne ne répondait chez ses parents et chez sa belle-mère…


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER