Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Maria

27e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

3e chapitre  : Nouveau départ

Résumé : Fifi s’arrange pour qu’elle apprenne à écrire et à lire, tout en supervisant son éducation. Maria tente de la convaincre de la prendre pour femme de ménage, mais celle-ci était décidée. Un jour, elle reçoit de la visite et la présente à Zino qui est tout de suite sous le charme.

-Je n’aurais pas dû.
Zino peste contre Fifi, contre lui-même. Il n’en revient toujours pas. Il couvre Maria-Zakia qui s’était endormie à force de pleurer, puis quitte le lit. Il va s’asseoir dans le coin du salon. Il allume une cigarette, tire deux ou trois bouffées, puis en voyant Maria-Zakia bouger dans son sommeil, il l’écrase dans le cendrier. Il culpabilise. Jamais cela ne lui était arrivé.
-J’aurais dû m’en douter. Elle est si jeune.
Lors du dîner dansant, elle n’avait pas beaucoup parlé. Fifi avait fait la conversation pour eux. Lui n’avait d’yeux que pour Maria-Zakia. Elle portait une robe noire décolletée qui s’arrêtait aux genoux. Quand elle était assise, elle n’avait cessé de tirer sur la robe pour les dissimuler à son regard. Elle ne l’avait jamais regardé dans les yeux. Lorsqu’il avait posé la main sur la sienne, elle avait sursauté et l’avait retirée, refusant ce contact.
“Tout me plaisait en elle, se dit-il. J’avais trop envie d’elle pour remarquer sa peur. Ses peurs ! Pourquoi Zakia ? Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu étais vierge ? Pourquoi ?”
Il soupire puis prend son portable. Il sort sur le balcon et compose le numéro de Fifi. Il est près de 4h du matin. Fifi décroche, la voix lourde de sommeil. Elle est étonnée de l’entendre aussi tôt.
-Zino ? Il y a un problème ?
-Non ! Enfin si, lâche-t-il. Tu aurais pu me dire que Zakia était...
-Ah ! Que c’était sa première fois ? Écoute, je n’aurais pu lui trouver mieux que toi pour devenir femme ! Tu es un ami et je voulais te faire un cadeau à la taille de notre amitié ! Ne me reproche pas de t’avoir offert Zakia sur un plateau en or ! Je sais que vous étiez faits pour vous entendre !
-Tu aurais dû me prévenir !
-N’en fais pas toute une histoire ! Tu devrais me remercier, marmonne-t-elle. Écoute, j’ai sommeil. On se parle une autre fois !
-Compte sur moi !
Il coupe puis retourne à l’intérieur de la chambre. Maria-Zakia dormait encore. Il s’efforce de ne pas faire de bruit pour retourner au lit. Il sait qu’un autre aurait bien pris la chose. Elle l’a surpris. Il aurait voulu savoir qu’elle était vierge. Il aurait pris soin d’elle. Elle est si jeune, si fragile. Il soupire. Fifi sait qu’il ne s’entend plus avec sa femme. La solitude était devenue sa compagne.
Entre lui et Fifi, il ne s’était jamais rien passé. Il la connaissait depuis deux ans et il avait toujours refusé ses propositions. Cette fois, en lui présentant Zakia, il avait accepté. Elle lui avait plu sur-le-champ. Il aurait aimé la connaître dans d’autres circonstances. Il lui aurait fait la cour et tout ce qu’il faut pour qu’elle s’attache à lui. Zakia ne voudra jamais de lui.
“Je suis trop vieux pour elle ! J’ai plus de 40 ans et elle n’en a pas 20 ! Pas de chance !”
Zino ne cesse de penser à ce qu’ils pourraient faire ensemble. Zakia n’est pas une prostituée. Il voudrait la prendre dans ses bras. Il ressent le besoin de la protéger. Le fait de savoir qu’il est son premier le rend responsable d’elle. Elle n’a pas choisi d’être là, dans son lit. Il ne voudrait pas qu’elle termine comme Fifi. Ce n’est pas une existence pour une fille aussi naïve qu’elle. Elle mérite mieux.
Zino promet de la tirer du milieu pourri. Il sera là pour l’aider et à avoir une vie normale, sans avoir à vendre son corps pour y parvenir. Il a plein de choses en tête et se promet d’être là pour elle.
Il finit par s’endormir au petit matin. Maria se réveille aux premières lueurs du jour. Elle se lève sans faire de bruit et va prendre une douche. Elle s’habille, prend son sac et avant de sortir de la chambre sur la pointe des pieds, elle regarde Zino une dernière fois. Elle suit les recommandations de Fifi à la lettre. Elle ne laisse pas de numéro où être contactée. Elle rentre au studio et prend un somnifère. Elle veut dormir et oublier cette nuit. Oublier Zino.
Lorsque ce dernier se réveille et qu’il réalise qu’elle est partie, la première chose qu’il fait est d’appeler Fifi.
-Elle est chez toi ? Il faut que je lui parle !
-Elle ne vit plus avec moi ! Dis-moi, elle ne t’a pas volé, j’espère ?
-Non, non.
-Pourquoi cherches-tu après elle ? Qu’est-ce que tu lui veux ?
-Je veux la revoir ! C’est clair, non ?
Fifi lui conseille de patienter deux ou trois jours et promet de lui arranger un nouveau rendez-vous. Zino est tout sauf patient. Il prévoit de faire un saut chez elle ou à l’hôtel où elle a l’habitude de traîner. Il veut vite retrouver Zakia.

(À suivre) A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER