Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Seconde chance

6e partie

Résumé : Omar abuse de sa fiancée durant la nuit. Au matin alors qu’elle s’apprête à partir, elle surprend Chahinez qui sort de la chambre.

Omar avait eu bien du mal à expliquer le départ précipité de sa fiancée à son patron et hôte.
- Elle a appelé chez ses parents. Sa mère est souffrante. Elle vous remercie pour tout et vous présente ses excuses de partir sans vous avoir vus !
- Elle aurait pu attendre. Tu aurais pu l’accompagner jusqu’à la gare !  dit son patron.
- Elle ne voulait pas rater le train de sept heures. Est-ce que je peux la rejoindre ? Je rentrerai ce soir ou demain matin à la première heure, promet Omar. C’est oui ?
- Bien sûr. J’espère que l’état de santé de sa mère n’est pas trop grave, souhaite Boualem. Si vous avez besoin d’aide, n’hésite pas à m’appeler ! Bon voyage !
Omar aura tout le temps de penser à cette nuit d’amour gâchée. Il s’en voulait de ne pas avoir su calmer son ardeur. Cela fait des mois qu’il rêvait de la tenir dans ses bras. Depuis qu’il avait des relations intimes avec Chahinez, il avait toujours craint de ne pas pouvoir se retenir. Maintenant, il savait. Jamais il ne pourra se contrôler.
En fouillant dans ses poches, il tombe sur la bague de fiançailles qu’il lui avait offerte.
Omar prie pour qu’elle se soit un peu calmée et pour qu’elle accepte de le revoir. Il sait que sa conduite a été impardonnable. Le fait d’avoir surpris Chahinez sortant de sa chambre doit avoir gâché toutes ses chances de pouvoir se réconcilier avec elle. Jamais elle ne lui pardonnera de l’avoir trompée, quelques heures après avoir abusé d’elle.
Omar souhaite qu’elle lui laisse ne serait-ce qu’une chance pour s’expliquer. Chahinez n’est rien pour lui. C’est elle qui s’accroche à lui, prétextant tout pour pouvoir mettre un peu de piment dans sa vie.
Par sa faute, il allait perdre ce qu’il avait de plus précieux. Si seulement Sonia acceptait de l’entendre, l’écouter une dernière fois. Il tenait à elle plus qu’il ne tenait à la vie. Sans elle, il n’aurait plus rien qui le retiendrait ici-bas. Il n’y avait que ce chantage qui pourrait l’émouvoir et la pousser à lui pardonner ! Omar prépare en tête tout ce qu’il lui dira. Il est bien déçu en arrivant à la cité de jeunes filles. Sonia n’est pas rentrée à sa chambre.
- Personne ne l’a vue ?
- Elle est partie hier chez elle, lui répond une jeune fille. Elle ne rentrera que demain !
Si Sonia n’est pas à la cité de jeunes filles, elle ne peut être que chez ses parents au village. En effet, Sonia est bien rentrée. Ses parents ne comprennent rien à la situation et d’où vient leur problème.
- Tout va bien pour vous depuis toujours, fait remarquer celle qui aurait pu devenir sa belle- mère. Qu’est-ce que tu as pu faire pour la rendre furieuse ?
- Je suis venu m’expliquer avec elle ! Il faut qu’elle me comprenne ! La situation m’avait dépassé ! s’excuse-t-il. Elle-même n’aurait pas su que
faire.
- Va la voir, elle est dans sa chambre !
- Mais Sonia ne veut pas lui laisser une chance de s’expliquer. Tout est clair pour elle.
- Omar, tout est fini entre nous. Je ne veux plus te voir et entendre ta voix ou parler de toi. Comment as-tu osé me tromper ? Depuis quand cela dure ?
- Sonia, sortons ! Je voudrais te parler seul à seul, la prie-t-il, se doutant bien que le reste de la famille les écoutait.
- Non, jamais plus on ne sortira ensemble !
- On ne peut pas se séparer comme ça !, s’écrie-t-il. Sonia omri...
- Va le dire à l’autre ! Kelb (chien). Tu m’as tellement déçue que tu me dégoûtes à un point où tu ne peux pas t’imaginer, lui rétorque-t-elle d’une voix très sèche. Tu n’as aucune valeur, tout comme cette vieille ! À partir d’aujourd’hui, je ne veux plus te voir ! Tout est fini pour toujours !


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER