Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

L’inaccessible

93e partie

Résumé : Maria est dépassée par la situation. Depuis des années, elle s’est efforcée pour lui donner le meilleur. Salem a toujours eu ce qu’il voulait. Aujourd’hui, c’est une famille. Si lui accepte celle de Yahia, elle, n’y parvient pas. Toutes ces émotions l’ont épuisée. Elle se retire dans sa chambre. Elle pleure lorsqu’ils sortent sans même chercher à voir comme elle allait…

-“Sois maudit Yahia. Tu me prends ce que j’ai de plus cher au monde !”
Mais comment peut-elle le maudire alors qu’elle-même l’aime ? Elle enrage d’être toujours aussi sensible à son charme. Après toutes ces années, elle l’aime encore et elle ne veut pas qu’il y ait une autre femme dans sa vie. Yahia n’allait pas accepter. Leur fils irait contre elle. Il ne serait pas son digne fils s’il acceptait qu’elle détruise une famille pour recomposer la sienne.
Elle réalise qu’elle devra écouter et appuyer son fils si elle ne veut pas le perdre. C’est un jeune homme qui sait ce qu’il veut, et là, c’est être le fils de Yahia.
-“Ils doivent être en train de refaire le passé ou de construire l’avenir !”
À force de penser, elle a mal à la tête. Elle prend un calmant du tiroir de sa table de nuit et l’avale.
Elle allume la lampe de chevet, puis ferme les yeux. Elle ne tarde pas à s’endormir…
****
Lorsque Yahia pousse la porte, il voit Maria endormie, et soupire. Il la trouve belle, même dans son sommeil. Il pénètre silencieusement dans la chambre, saisit la couverture pliée au pied du lit et la couvre lentement, pour ne pas la réveiller. Elle bouge dans son sommeil. Il se redresse de peur de l’effrayer. Il recule et sort de la chambre, tirant la porte derrière lui.
Salem se tient dans le couloir.
- “Elle dort.
Son spécialiste n’a pas cessé de me conseiller de ne pas l’énerver !”
- “On peut dire que tu es aussi têtu qu’elle !”
Le jeune homme hausse l’épaule. Ils vont au salon et ferment la porte vitrée. Même s’ils ont eu tout le temps d’aborder les sujets qui leur tiennent à cœur, durant leur dîner au restaurant, ils ont encore des choses à se dire. Ils parlent tout doucement.
- Elle n’a pas dîné, remarque Salem. Je  devrais peut-être la réveiller et lui chauffer le plat qu’on a apporté pour elle !
- Laissons-la se reposer… D’ailleurs, je vais partir, si elle se réveille et me trouve encore ici, elle va faire un scandale !
- T’es aussi chez toi ! Reste encore un peu !
Yahia ne veut pas contrarier Maria.
- Je reviendrai, promet-il. Quand elle sera prête à supporter ma présence ! Prends soin d’elle et évite les sujets qui fâchent ! Je ne veux pas la perdre…
- T’inquiète !
- T’es un bon garçon ! Elle a de la chance, dit Yahia en lui tapotant la joue. Non, on a de la chance !
Il ne tarde pas à partir.
Une fois dans sa voiture, il ne démarre pas tout de suite. Il regarde vers la fenêtre de la chambre et pense à Maria. En fait, il pleure leur passé et les occasions ratées de se retrouver. Si elle avait eu ras-le-bol de ces hésitations, c’était de sa faute. Il comprend qu’elle ait perdu patience et confiance en lui.
Dix années d’amour, de querelles, de séparations et de retrouvailles dans la joie. Le cœur serré, il se rappelle ces yeux noirs brillants d’émotion.
Que ne ferait-il pas pour qu’ils brillent de nouveau en sa présence ? Pour qu’elle n’hésite pas à exprimer son amour. Il doit regagner sa confiance coûte que coûte…


(À suivre)
A. K.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER