Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

1re partie

Les regrets ne changent rien

©Dessin/Mokrane Rahim

Lorsque  Ibtissem rencontre Fethi, elle ne s’attend pas à vivre une histoire d’amour et encore moins à ce qu’il soit sérieux avec elle au point de lui parler de mariage dès leur deuxième rendez-vous.
Agée de vingt ans, fille unique d’un vieux couple, elle n’en a toujours fait qu’à sa tête. Ses parents, heureux d’avoir été bénis par sa venue au monde, même tardive, se laissant mener par le bout du nez depuis qu’elle sait parler et dire ce qu’elle veut. Ses moindres désirs sont  des ordres indiscutables.
Elle aurait été un garçon que leur joie aurait été la même. Ibtissem est une belle fille. Aussi studieuse que charmeuse. Dans le quartier où elle habite avec ses parents, à l’est d’Alger, elle est très connue pour sa beauté et sa gentillesse.
Grande, brune au charme fou, avec des yeux verts rêveurs, nombreux sont les garçons du quartier à lui faire la cour. Sans parler des étudiants qu’elle fréquente à l’université. Elle est trop belle pour qu’on la laisse tranquillement étudier, pour bien réussir son avenir.
Aussi, depuis qu’elle a pris pour amie Fella, étudiante tout comme elle en économie, originaire de M’sila, son comportement a changé. Elle aspire à être plus libre et à vivre comme les filles de là-bas. Fella, résidant à la cité de jeunes filles, mène sa vie comme elle l’entend. Elle n’a pas de compte à rendre à personne. Chaque jeudi soir, elle se prépare à partir en boîte. Et à chaque fois, elle invite Ibtissem à l’accompagner.
-Tu ne peux pas savoir ce que tu rates en refusant, lui dit-elle, la veille d’un anniversaire qui sera fêté en boîte. C’est vraiment dommage ! J’aurais aimé que tu sois avec moi… On s’amuserait bien !
-Une autre fois peut-être, répond Ibtissem.
-Il n’y en aura pas, dit Fella d’une voix très sûre. Soit tu m’accompagnes demain soit on renonce à notre amitié !
-Pourquoi tiens-tu tant à ma présence à cette fête ? J’ai le sentiment que tu me caches quelque chose. Est-ce que je me trompe ?
-J’ai un copain qui veut à tout prix te connaître, lui révèle Fella. Tu lui plais beaucoup et il est beau garçon … Je lui ai promis de tout faire pour t’emmener à cette fête… Tu pourrais faire un petit effort Ibtissem ! Rien que cette fois ! la prie-t-elle. Après, tu n’entendras plus jamais parler de sortie nocturne !  
-Fella, je n’ai rien à porter… Tu vois que mes habits ne sont jamais de la dernière mode… Je dois toujours racheter aux copines ce dont elle n’ont plus envie !
-Si la tenue est le seul motif qui te retient de me répondre par oui, je peux te rassurer ! Dis seulement oui et je m’arrange pour que tu portes la plus belle robe de la soirée ! lui promet Fella. D’ailleurs, tu n’as jamais eu recours aux artifices pour plaire… Dame Nature a été très généreuse avec toi !
-Tu n’en serais pas jalouse ? émet Ibtissem. Cette lueur d’envie dans ton regard ne me rassure pas, plaisante-t-elle. Aurais-tu quelques mystérieux desseins à mon égard ?
-Mystérieux ? Non… Je t’ai parlé du garçon et il n’y a rien d’autre  de ma part, soupire Fella. Ce sera à vous de m’apprendre la suite ! Alors, c’est OK pour la fête ?
-Appelle-moi demain matin pour le savoir… Il me faut l’autorisation de mes parents !
Ibtissem est bien tentée de se rendre à cette fête. Elle sait que son père ne lui refusera pas cette sortie mais sa mère sera difficile à convaincre. Elle allait trouver mille et un prétextes pour la retenir. Et Ibtissem est décidée à y aller, rien que par curiosité. Non pas pour la fête, mais pour le garçon. Avec un peu de chance, elle ne s’y ennuiera pas.  Mais il faut avoir le consentement de sa mère pour imaginer ce que sera cette fête.

(À suivre) A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Elodorah le 01/07/2015 à 14h59

Ce début de la nouvelle est très alléchant!! comment ne pas vous suivre adila katia, c'est impossible de manquer ce rendez vous Vous êtes un vrai rayon de soleil !!

Commentaires
1 réactions