Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de G.Boulki

10e partie

Comme un rêve fugitif

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Rafik retourne chez Sabrina. Au cours d’une leçon, la jeune malade fait une crise de larmes. Rafik avait juste parlé de guérison…

Il a cherché à comprendre les raisons de ce comportement. Est-ce parce qu’il lui a parlé de guérison ? Est-ce parce qu’elle souffre d’une maladie grave, peut-être incurable ? Est-ce encore un de ces caprices de malade qu’un rien contrarie ?
Pourtant, elle s’est montrée correcte tout au long du cours, quant à lui, il ne lui a fait aucune remarque désobligeante… Il lui a juste dit qu’elle a fait son exercice, et lui a demandé d’argumenter… En fait, ce n’était pas un reproche mais une constatation… Il allait d’ailleurs lui expliquer comment procéder, et il a parlé de la perspective du baccalauréat qu’elle allait passer… Et c’est là où elle a fait sa crise de larmes ! Il aurait aimé que la mère de la jeune fille l’éclaire, mais elle s’est contentée de s’excuser et de lui demander de revenir !
Il est donc retourné. C’est un jeune garçon qui l’accueille. Rafik ne l’a jamais vu.
-Entrez, dit-il.
- Je suis l’étudiant qui donne des cours à Sabrina…
- Je sais, je suis le frère de Sabrina.
Il ne savait pas qu’elle avait un frère. Le jeune garçon le conduit au salon.
-Tes parents ne sont pas là ?
-Non, Sabrina non plus n’est pas là !
Rafik le regarde, surpris.
- Je croyais que je devais lui donner un cours !
-Je sais mais elle s’est trouvée mal, on a dû la conduire à l’hôpital !
Rafik est bouleversé.
-L’hôpital… Mais alors, c’est grave ?
C’est au tour du jeune garçon de s’étonner.
-On ne vous a pas dit qu’elle est malade ?
-Ça, je le savais… Mais pas au point de la faire hospitaliser !
Le jeune garçon soupire.
-Hélas, ce n’est pas la première fois que ma sœur se fait hospitaliser, ça dure depuis cinq ans !
-Cinq ans ! s’exclame Rafik.
-Oui… Ça a commencé quand elle était au collège, puis ça a empiré, et avec les traitements, on a eu l’impression qu’elle guérissait… Elle a repris l’école, elle est allée au lycée, puis, cette année… Elle a manqué presque toute l’année !    
Cette fois-ci, Rafik ne peut se retenir.
-De quoi souffre-t-elle donc ?
-Elle ne vous l’a pas dit ?
-Non, je voudrais bien comprendre !
Le jeune garçon pousse un soupir.
-Elle a une leucémie…
Rafik est interloqué. C’est donc très grave. Il comprend maintenant qu’elle ait pleuré quand il a parlé de baccalauréat…
La pauvre petite, elle ne pense pas arriver à l’examen !
-Je ne savais pas, dit-il.
-Ni mes parents ni ma sœur n’aiment en parler… Tout le monde espère qu’elle guérira un jour et que notre vie redeviendra normale…
Rafik reste un moment silencieux.
-Je ne sais quoi faire…
Je suppose qu’elle va arrêter les cours…
-Je ne sais pas !
-En tout cas, je vais aller la voir !

(à suivre) G. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER