Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

AUTRES / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

123e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Yamina voulait entretenir sa mère sur sa relation avec Yacine. La vieille femme lui demandera de lui dévoiler le sujet qui l’empêchait de fermer l’œil la nuit. La jeune femme est interdite. Sa mère avait déjà tout deviné.    

Sa mère lui jette un regard plein de reproches.
-Je suis bien ta mère, n’est-ce pas ? Qui donc ressent mieux qu’une mère les préoccupations de son enfant ? Attends donc d’avoir goûté à la maternité pour en connaître davantage sur l’instinct d’une maman.
-Je ne sais pas si j’aurai le privilège de devenir maman à mon tour, un jour.
-Bof, cela ne tient qu’à toi. Ce n’est pas les prétendants qui manquent. Quand te décideras-tu donc à refaire ta vie, Yamina ? Cela me fait atrocement souffrir de te voir mener une vie de nonne, alors qu’un seul geste de toi fera tomber à tes genoux un tas de soupirants, et tu n’auras que l’embarras de choix pour élire le compagnon de tes jours.
Yamina se met à siroter son thé, puis dépose sa tasse sur un guéridon.
-Et si je t’apprenais que je viens de recevoir justement une demande en mariage ?
La vieille femme retint de justesse la tasse de thé qui allait échapper de sa main. Elle déglutit et dit d’une voix tremblante :
-Tu viens de recevoir une demande en mariage ?
-Oui, maman. Cet après-midi même, et tu connais le prétendant.
-Qui est-ce ?
-Yacine. Mon bras droit. Celui qui m’a aidé à lancer ma chaîne de
restauration.
-Celui à qui tu as cédé tes actions dans cette affaire d’importation de véhicules ?
-Oui. Mais il le méritait bien. Il a joué son rôle jusqu’au bout dans la concrétisation de tous mes projets, et je lui en serai reconnaissante toute ma vie.
La vieille Kheira se pince les lèvres.
-Je ne sais quoi te dire, ma fille. Avant tout, le dernier mot te revient. Penses-tu que cet homme fera un bon époux ?
Yamina hausse les épaules.
-Il me semble bien sur tous les points. Cependant, je n’arrive pas à me décider à franchir le pas pour me lier à lui.
-Prends le temps de réfléchir, Yamina. Ne t’embarque pas dans une aventure que tu pourrais regretter plus tard. Les gens aujourd’hui sont sans aucun scrupule et ne pensent qu’à leurs intérêts.
-Certes, mais je trouve que Yacine est déjà assez riche pour en vouloir à mon argent.
-C’est grâce à toi qu’il s’est enrichi, Yamina.
-Et alors ?
La vieille femme relève ses sourcils.
-Lorsqu’on goûte à la richesse, on n’est pas près de s’en départir. La crainte de perdre le capital acquis pousse toujours les gens à en vouloir plus. On dit bien que l’appétit vient en mangeant, n’est-ce pas ?
Yamina se remet à siroter son thé.
-De ce côté-là, j’ai bien pris mes dispositions. Seuls mes comptables ont accès à quelques-uns de mes comptes bancaires pour raison de service. Pour le reste, c’est moi qui détiens le monopole.
-Tu penses avoir pris les devants pour éviter tout dérapage dans ce sens bien sûr.
-Tout à fait, maman. Yacine n’aura en aucun cas ma procuration. Il vit déjà confortablement, voyage et se permet un tas de choses. Je ne vois pas pourquoi il ira jusqu’à lorgner mes finances.
-L’argent rend aveugle, ma fille.
-Alors, si je dois avoir de telles pensées, à chaque fois qu’un prétendant se présente, je n’irai pas loin. Je pourrai dire aussi adieu à mon rêve d’avoir un enfant.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER