Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le vent de l’été

16e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : L’homme avait commandé un second café. Un message de sa part qui signifiait qu’il n’allait pas encore partir. Il mit deux morceaux de sucre dans sa tasse et Nacéra en fera de même. Leurs regards se croisèrent.

Hind se met à rire :
-Ta discrétion me plaît. Tu es taillée dans une ancienne étoffe. Les femmes de la nouvelle génération ne se feraient pas prier pour aller de l’avant.
Nacéra boit encore une gorgée de son café puis repousse sa tasse :
-Je crois qu’il est temps pour nous de quitter les lieux.
Hind hèle un serveur et demande l’addition :
-Si tu ne veux pas rentrer tout de suite chez-toi, allons faire quelques courses dans les magasins de la grande avenue. J’aimerais choisir un parfum et acheter quelques cosmétiques.
-Je t’accompagnerai volontiers. Je ne sais plus tenir en place dans ce restaurant.
Hind paye l’addition, et elles se levèrent.  Nacéra ne pu s’empêcher de jeter un coup d’œil discret à la table d’en face et constate que l’homme la regardait encore.
Elle pousse alors Hind devant elle, et elles se dirigèrent vers la sortie.
L’air embaumait le jasmin et les fleurs odorantes. Le grand jardin qui entourait le restaurant était bien entretenu et Nacéra aspire une bonne goulée d’air.
-Ah ! cela fait grand bien de sentir ces odeurs naturelles.
Hind allait répondre, lorsqu’une voix derrière eux les fera sursauter :
-Mesdames vous avez oublié quelque chose.
Elles se retournèrent en même temps. L’homme ébauche un sourire et s’adresse à Nacéra :
-Vous avez oublié ce paquet madame.
Surprise Nacéra, qui avait reconnu l’homme du restaurant, demeure muette de stupéfaction. Elle reconnu le sac en papier frappé des initiales du magasin où elle avait acheté la blouse en soie.
Reprenant ses esprits à temps, elle tendit la main et récupère son paquet avant de balbutier :
-Heu… Merci… Merci Monsieur…
-Djamel, Djamel N...
Il tire une carte de visite de la poche de son veston et la lui tendit :
-Vous avez toutes mes coordonnées là-dessus mesdames.
Nacéra porte une main à sa bouche :
-J’ai oublié mes cartes de visites. Je… je m’appelle Nacéra H… Je vous remercie pour ça (elle montre son paquet du menton). Je crois que j’ai des trous de mémoire ces derniers temps.
-Mais qui n’en a pas... ?
L’homme semblait calme et sûr de lui. Il souriait d’un air amusé, dévoilant une dentition d’acteur de cinéma.
-Je vous souhaite un agréable après-midi mesdames.
Sans plus attendre, il tourne les talons et s’engouffre dans un véhicule garé non loin de là.
Hind tire Nacéra par le bras :
-Aller viens. Si tu restes là, il finira par se demander si tu ne vas pas le suivre…
Nacéra rabaisse les yeux et lance :
-C’est l’homme du restaurant.
-Oui. Ça je l’ai bien compris. Tu n’as pas fait par hasard exprès de laisser ton paquet là… ?
Nacéra la foudroie du regard :
-Le prix de cette blouse n’est pas donné Hind. De là à penser à faire semblant de l’oublier, au risque de la perdre, l’idée ne m’aurait même pas effleuré.
-Je plaisante bien sûr… Heu… Je crois que cet homme s’intéresse à toi. Sinon pourquoi nous aurait-il suivies et t’aurait remis sa carte de visite ?
Nacéra hausse les épaules :
-Tu te fais des idées, c’est une simple coïncidence.
Hind secoue la tête :
- Dans ce cas-là, j’aimerais avoir de telles coïncidences tous les jours…

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER