Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

19e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Farida se garait au parking de son quartier lorsqu’elle est abordée par Mehdi. Curieuse, la jeune femme lui pose quelques questions sur sa vie privée. Loin de s’offusquer, il s’empresse de satisfaire sa curiosité.

Farida ébauche un sourire.
-Vous êtes très prévoyant,
Mehdi.
-Je l’ai toujours été. J’avoue que c’est grâce à mon défunt père. Il était pauvre, mais savait investir au moment opportun. C’est lui qui m’a inculqué les rudiments de l’épargne et de la prévoyance.
-On dirait qu’il y a autre chose que le poisson qui vous intéresse aussi.
-Tout à fait.
Il sourit.
-On voit que vous êtes une bonne observatrice.
-Je suis de nature curieuse. Désolée si...
-Vous n’avez absolument pas à l’être.
Il élargit son sourire avant de poursuivre :
-Tout l’honneur est pour moi de vous dévoiler un pan de ma vie. En fait, en dehors de la poissonnerie, je suis en phase terminale d’une formation en tourisme et hôtellerie.
-Hein ?
-Oui. Je fais encore des études par-ci, par-là.
Il passe la main dans ses
cheveux.
-Je suis peut-être un peu vieux pour les formations, mais le temps avait joué contre moi.
-On voit que vous changez de gants aussi facilement que les casiers de poissons que vous livrez tous les matins.
Il sourit encore.
-Cela vous étonne ?
-Un peu, je l’avoue, mais je suis épatée par autant d’ambition.
-Vous pensez qu’un poissonnier ne devrait pas avoir d’autres rêves que celui de vendre sa marchandise quotidiennement.
-Je ne pense rien du tout. Je vous connais à peine, Mehdi. Vous semblez aimer votre premier métier.
-C’est une première vocation, cependant j’ai fait des études et je ne compte pas m’arrêter là.
-Des études supérieures ?
-Oui. Hélas, je n’ai pu les mener à terme.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER