Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

L'Algéroise

29e partie

Résumé : La vieille accoucheuse ausculte Fettouma et lui prodigue des conseils afin qu’elle puisse mener sa grossesse à terme sans trop de mal. Lla Kheira est offusquée. Lla Taos lui rappelle alors sa dernière grossesse, et les risques qu’elle avait encourus.

 

Lla Taos acquiesce.
-Oui, je me rappelle, mais c’était surtout cette hémorragie qui m’avait alarmée. C’est d’ailleurs moi-même qui avais demandé à Si Tayeb de faire appel au médecin.
- Oui, mais en fin de compte, j’ai pu tout de même mener ma grossesse à terme et j’ai eu Malika.
-Mais plus jamais un autre enfant malgré toutes tes tentatives.
Lla Kheira se mordit les lèvres.
- Laisse-donc tomber tout ça, Lla Taos, et viens prendre le café tant qu’il est encore chaud.
La vieille matrone fait un clin d’œil à Fettouma qui avait suivi cette conversation sans prononcer un mot. La jeune femme encore affaiblie ébauche un sourire.
-Ton mari est-il au courant ?, demande Lla Taos.
-Non, pas encore.
-Comment le saurait-il, l’interrompt Lla Kheira, alors qu’elle-même ne le savait pas jusqu’à ce matin.
Lla Taos hoche la tête.
-Les hommes ont toujours été bien servis. Ils reçoivent leurs enfants tel un cadeau du ciel sur un plateau d’argent, tandis que les femmes souffrent et doivent s’armer de patience durant plusieurs mois.
- C’est la loi de la nature. Nous n’y pouvons rien.
Mais je suis certaine que Mahmoud sera content d’apprendre qu’il va être père. Depuis le temps qu’ils sont mariés !
- Mais cela fait à peine une année !
- Certes. Néanmoins, dans la plupart des cas, un couple normal conçoit un enfant tout au début de son mariage.
- Lla Kheira, tu exagères là-dessus. Seul Dieu décide pour nous. Remercions-Le d’avoir accordé Ses faveurs à ces jeunes mariés.
- Espérons plutôt que Fettouma mènera sa grossesse à terme. Aussi fragile et aussi menue qu’elle est, elle ne semble pas faite pour enfanter.
La jeune femme ferme les yeux et tente de dormir pour ne pas en entendre davantage. La langue pendue de sa belle-mère ne la laissait jamais en paix.
Lla Taos sirote son café et mord dans un gâteau avant de répondre :
- Inchallah, tout ira pour le mieux. Ta bru n’est pas aussi fragile que tu le penses. De temps à autre, je viendrais prendre de ses nouvelles. Et bien sûr j’espère que tu n’oublieras pas de faire appel à moi pour l’assister durant son accouchement.
- Oh sûrement, Lla Taos. Qui d’autre donc pourrait mieux l’assister que toi ?
- Que Dieu nous vienne en aide.
La vieille accoucheuse prend congé, non sans avoir encore prodigué d’autres conseils à Fettouma. Cette dernière, exténuée, finira par s’endormir et ne se réveillera qu’en début de soirée, lorsque Mahmoud revient de son travail. À son air épanoui, elle devine qu’il était déjà au courant.
Il s’approche d’elle et lui prend les mains.
- Comment te sens-tu, ma chérie ?

(À  SUIVRE)
Y. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER