Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

L'Algéroise

31e partie

Résumé : Mahmoud est heureux d’apprendre qu’il sera bientôt père, mais s’inquiète tout de même pour sa femme qu’il trouve mal en point. Fettouma se rendort et ne se réveille que tard dans la nuit. Elle avait terriblement soif.

 

Au rayon de lune qui pénétrait par la fenêtre, elle remarque qu’une carafe d’eau citronnée était posée sur la petite table ainsi qu’un verre, une corbeille de fruits et une serviette.
Elle boit un grand verre du liquide frais et se sent un peu mieux puis croque une pomme et se met à mâcher doucement. Mahmoud a pensé à tout. Elle sourit comme pour elle-même. Son mari l’aimait beaucoup, elle le savait. Elle se sentait heureuse auprès de lui. Sans cette belle-mère coriace, sa vie aurait été un fleuve tranquille.
Elle se passe une main sur le ventre. Dans quelques mois, sa taille va perdre sa sveltesse. Une vie vient de germer en elle. Elle soupire d’aise cette fois-ci. Le bébé sera beau. Elle le sentait. Mahmoud est un très bel homme, et elle n’était pas mal non plus.
Se sentant mieux, elle se lève pour rejoindre son lit. Mahmoud se retourne dans son sommeil et tend une main vers elle. Elle la prend et se met tout contre lui. Le monde peut couler. Avec cet homme, qui est son mari, auprès d’elle, elle n’aura plus rien à craindre.
Malgré les appréhensions de sa mère et les sous-entendus acerbes de sa belle-mère, Fettouma mène sa grossesse à terme sans trop de mal. Si Tayeb, son beau-père, et Mahmoud étaient aux petits soins pour elle. Chacun de son côté tentait de la gâter à sa manière. Mahmoud avait acheté un beau berceau décoré de rubans, et tout un trousseau pour le bébé. Si Tayeb avait tenu lui aussi à offrir à sa bru tout ce dont pourrait avoir besoin une future jeune maman.
Lla Kheira trouvait ces gâteries de mauvais goût, et ne ratait aucune occasion pour le faire sentir à Fettouma. Mais cette dernière était maintenant habituée aux humeurs de la vielle femme et ne prenait plus ses remarques en considération.
Le grand jour arrive. Fettouma ressent les premières contractions en pleine nuit et réveille son mari.
Ce dernier saute de son lit pour appeler sa mère et cette dernière l’enverra immédiatement chercher Lla Taos, l’accoucheuse.
Fettouma, assistée de sa mère et de sa belle-mère, poussait des cris effroyables.
Mahmoud se mord les lèvres et se bouche les oreilles. Il n’aimait pas voir sa femme souffrir.
Son père le rejoint dans la cour et lui serre l’épaule :  
-Sortons prendre un peu d’air, fiston. Le bébé n’arrivera pas de sitôt et notre présence serait plus tôt dérangeante pour ces femmes.

 

(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER