Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

36e partie

Résumé : Slimane devrait voir un pneumologue dès son retour chez lui. Un examen plus approfondi permettra à son médecin de diagnostiquer son mal, et de prescrire un traitement. Le couple reprend la route. Yamina tente de rassurer son mari.

 

Elle acquiesce :
-Ce matin, avant de prendre la route, tu ne semblais pas souffrant non plus…
-Je… J’avais un peu mal à la poitrine, mais je ne voulais pas en faire une histoire.
-Pourquoi ne m’as-tu rien dit ?
Il hausse les épaules :
-Je ne voulais pas t’alarmer. Et puis, pour être franc, je souffrais de temps à autre de ces douleurs depuis quelques semaines déjà, sans pour autant m’inquiéter. Cela cessait généralement après quelques minutes.
Yamina ne dit rien. Elle avait remarqué, ces derniers temps, que son mari se levait souvent dans la nuit et se rendait au salon pour fumer une cigarette. Pourquoi ces insomnies ? Était-il souffrant, ou bien quelque chose le préoccupait ? Elle ne pouvait le savoir…
Il faisait nuit lorsqu’elle se gare devant la maison. Slimane s’était endormi sur son siège. Elle le réveille et il ouvrit de grands yeux, étonné :
-Nous sommes arrivés chez nous, lance Yamina… Tu feras mieux de rentrer pour te mettre au lit…
Slimane ne se fera pas prier pour descendre du véhicule et monter au premier étage. Sans demander son reste, il rejoint sa chambre et s’affale sur son lit. La jeune femme dépose ses bagages au salon puis décroche son téléphone pour demander des nouvelles de ses parents…Elle était inquiète pour eux, et ne voulait pas ajouter leur fardeau à son angoisse… Sa mère la rassure, et Saïd, son père, lui demanda de leur rendre visite le plus tôt possible avec Slimane. Yamina raccroche et se hâte de contacter le médecin de famille, le Dr Ramdane. Un ami de longue date de son mari. Sans prendre de gants, elle le met au courant de la situation et lui avoue que l’état de santé de Slimane la tourmentait… Le médecin lui promet de passer chez eux au petit matin et de s’occuper lui-même du rendez-vous chez le pneumologue…
Yamina raccroche et se laisse tomber sur une chaise.
Elle avait senti que Slimane lui cachait des choses, mais n’avait jamais pensé à son état de santé. Bien qu’il ne soit plus de prime jeunesse, Slimane lui avait toujours semblé en forme. Elle se lève et se dirige vers sa chambre. La porte était entrouverte, son mari semblait dormir profondément… Mais sa respiration était aiguë, la toux revenait et le dérangeait dans son sommeil. Elle soupire, et s’allonge à ses côtés. Les heures passent, et le matin se pointe sans qu’elle ait pu fermer l’œil. Elle quitte la chambre et se dirige vers la cuisine pour se préparer un café. La journée était printanière et incitait à la paresse et à la détente… Elle se rappelle qu’elle devrait se rendre au magasin… Mais avant cela, elle va devoir attendre l’arrivée du médecin qui n’allait sûrement pas tarder.
Une heure plus tard, ce dernier se pointe… Il demande à voir Slimane, et l’examine, puis prescrit quelques médicaments avant de rassurer Yamina :
-Slimane est surmené, lui dit-il. Je pense que sa toux et ses douleurs proviennent d’un état de fatigue générale Il n’a plus 20 ans, mais continue à se dépenser comme si c’était encore le cas…
-Mais alors, pourquoi lui avait-on conseillé de voir un pneumologue et de faire des examens ?


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER