Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le mendiant de l’amour

41e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Linda s’était rendue chez un vieil ami de son père, un avocat en qui elle avait une totale confiance, et lui a demandé d’aider Youcef. Ce dernier, un peu surpris, tente de refuser l’avance sur salaire qu’elle lui proposait.

Le jeune homme s’exclame :
- Je n’ai pas travaillé une semaine chez vous, et vous me proposez déjà une avance sur salaire !
Linda l’interrompt.
- Bon. Considère cet argent comme une aide de ma part. Veux-tu Youcef ? Et arrête tes récriminations, car je ne saurais supporter davantage.
- Mais, je ne pourrais...
- Si, tu le peux. Salah m’a remis cet argent ce matin. J’ai décidé de le partager avec toi. Tu devrais te déplacer en ville pour voir tes médecins et l’avocat. Avec quoi vas-tu donc payer ces gens-là ?
- J’espère récupérer mes biens.
- Eh bien, lorsque tu en auras terminé avec toute cette affaire, tu me rembourseras. Et je vais exiger bien sûr des intérêts ! ajoutera-t-elle malicieusement avec un sourire qui démentait ses propos.
Touché par sa sollicitude, Youcef s’agenouille devant elle et lui embrasse les mains.
- Qu’aurais-je fais sans toi, Linda ?
Son ton surprend la jeune femme. C’était la première fois depuis leur rencontre qu’il la tutoyait et l’appelait par son nom. Curieusement, ce rapprochement lui plaît et elle y prend même un certain plaisir. On dirait qu’une barrière venait d’être abattue.
Comme pour dissimuler son embarras, elle se lève et demande à Youcef de la conduire à la remise.
- Montre-moi donc comment tu as fait pour t’installer dans ce cagibi.
Le jeune homme l’aide à descendre les quelques marches d’escalier et ils se dirigent vers l’arrière de la maison. Youcef ouvre la porte de la remise et actionne l’interrupteur. Linda pénètre alors à l’intérieur et constate que la pièce luisait de propreté. Le lit de camp était dressé contre un mur, et une vieille bâche pliée en quatre servait d’oreiller, tandis que la vieille couverture que la jeune femme lui avait offert quelques jours plus tôt faisait guise de couvre-lit.
Une caisse renversée servait de table de nuit, et Youcef y avait déposé son briquet et ses cigarettes
- Hum. Pas mal pour un début, lance Linda en allant s’asseoir sur le lit. Mais tu aurais dû attendre que je te donne quelques “meubles” plus décents. C’est ce qui était prévu, n’est-ce pas ?
-Certes. Mais pour le moment, j’ai un toit, un lit, et je mange à ma faim. Que pourrais-je demander de plus à la providence ?
Et puis, vous avez déjà assez fait pour moi, que je me sens votre dévoué serviteur. Vos “meubles” ne pèsent pas lourd devant votre générosité et votre bonté.
Elle lève la main.
- Franchement, Youcef, à chaque fois qu’on discute, tu t’amuses à me narguer par des phrases que je trouve saugrenues. Je n’ai rien fait pour toi. Tout juste un petit geste qui avait pour but de te mettre à l’abri du froid et de la faim.
-Un petit geste ?

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER