Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

41e partie

Résumé : À son arrivée à la maison, Yamina constate que son mari avait plutôt bonne mine. Mais une quinte de toux se déclenche, et il eut bien des difficultés à reprendre son souffle... Enfin, un peu plus serein, il demande à Yamina de préparer le dîner.

 

Il s’approche d’elle et relève une mèche de cheveux qui se baladait sur son front :
-Allons ma chérie, je n’attends plus que le moment de me mettre à table pour me régaler d’une de tes délicieuses recettes…
Yamina s’esquive dans la cuisine… Elle met un tablier autour de ses hanches et  se met à éplucher des légumes… Son mari l’inquiétait… Elle avait un mauvais pressentiment, et était surprise de découvrir qu’elle s’était attachée à lui… Deux années de vie commune avaient fini par les unir plus profondément…
L’aimait-elle ? Elle n’en savait rien… Elle n’avait jamais connu d’autres hommes avant son mariage et ne connaissait pratiquement rien des sentiments dans un couple.
Elle dépose sa marmite sur le feu au moment où Slimane la rejoint dans la cuisine… Il tire une chaise pour s’asseoir devant la table et lui sourit :
-Tu es la femme la plus douce et la plus affectueuse que j’ai jamais connue, Yamina…
Elle découpe ses légumes et rajoute de l’eau dans sa
marmite :
-Slimane... Je suis une femme comme toutes les autres… Tu es mon mari, et je dois m’inquiéter pour toi…
-Ce n’est pas toutes les femmes qui s’inquiètent pour leurs maris… Il y en a même qui sont pressées de s’en débarrasser pour vivre plus librement…
-Ne dis pas cela. Toutes les femmes ne se valent pas, certes, mais je t’assure qu’il y’en a qui sont prêtes à vendre leur âme pour le bonheur de leurs époux et de leurs familles…
-Comme toi ?
Elle hausse les épaules :
- Slimane… Je suis ton épouse et je n’aimerais pas te voir malade ou malheureux…
-Merci ma chérie… Moi aussi, je n’aimerais pas te savoir malheureuse Yamina…
Il s’étire et se met à humer l’odeur épicée qui émanait de la marmite :
-Hum… Cela sent bon… Que nous mijotes-tu ?
-Tu le sauras dans un moment…
Elle soulève le couvercle et prend une cuillère pour goûter la sauce et affiche une moue, avant de rajouter une pincée de sel…
-Ce sera prêt dans un petit moment, lance-t-elle.
Elle découpe le pain et assaisonne la salade, puis dépose les couverts et une bouteille d’eau sur la table… Slimane la regarde s’activer :
- Je… J’ai fait d’autres projets pour toi… Je veux plus que jamais lancer cette bijouterie… Avec un peu de chances, nous pourrions réaliser cette affaire avant la fin de l’année… Qu’en dis-tu ma chérie ?  


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER