Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le mendiant de l’amour

42e partie

Résumé : Youcef ne pouvait refuser l’aide de Linda qui lui proposera une somme d’argent pour payer ses médecins et l’avocat. Puis elle lui demandera de lui faire visiter la remise et estime que, jusqu'à présent, elle n’avait fait qu’un petit geste envers lui.


Il secoue la tête.
- Je pense que tu as une piètre opinion de la grandeur des choses dans ce monde. Et surtout de la grandeur de l’esprit et du cœur.
Elle ébauche un sourire.
- Je ne veux pas voir les choses autrement que ce qu’elles sont. Si tu veux emménager dès ce soir dans ton sanctuaire, fais-le, mais permets-moi de t’aider à t’installer plus confortablement. 
Il s’empare de son paquet de cigarettes, et en allume une, avant de revenir vers elle.
- Excuse-moi, Linda, mais je ne pourrais demander plus que ce que j’ai en ce moment. Je ne cesserai de remercier le Très-Haut de m’avoir fait rencontrer une femme aussi formidable que toi. 
Elle lève une main protestataire.
- Tu vas trop vite en besogne. Je ne suis pas aussi formidable que ça. J’ai mon petit caractère moi aussi, et il n’est pas aussi agréable que tu le penses. 
Il hausse les épaules.
- Soit, mais je suis prêt à parier que, quel que soit ton caractère, il ne pèse rien devant ces qualités morales qui rehaussent ta personnalité. 
Elle murmure.
- Je suis une grande inconsciente aussi.
- Pourquoi dis-tu cela ?
- Tu vois bien que j’ai fait le plus mauvais choix de ma vie, en épousant un homme volage et sans scrupules.
Youcef s’approche d’elle.
- Moi je ne comprends pas une chose, Linda. Pourquoi t’entêtes-tu à rester avec cet homme ?
Linda pousse un long soupir.
- Je ne sais plus vers qui me tourner, Youcef. Mes parents sont morts, et j’ai deux demi-frères qui ont préféré partir ailleurs et m’oublier. L’ancienne maison familiale me paraît vide et lugubre, si bien qu’à chacun de mes passages furtifs je me sens comme une orpheline qui part à la recherche de ses racines. Salah connaît tout ça et profite de mes faiblesses pour me faire chanter. Mon mari me demande de choisir entre le divorce et ses escapades.
- Tu veux dire ses maîtresses ?


(À suivre)
Y. H. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER