Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

43e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Anissa s’était endormie devant la télé. Un bruit la réveille. Mourad rentrait de son travail et ne semblait pas content de la trouver au lit. Elle tente de lui démontrer qu’elle était une femme qui s’assumait mais il n’apprécia pas sa réponse.

Il secoue la tête :
-Ce n’est pas de cette manière que j’imagine mon épouse.
Anissa déglutit avant de riposter :
-Tu te trompes. Heu… Les femmes actives aident leurs maris dans la gérance du foyer et contribuent au bonheur de leur famille et… Il lève une main :
-Assez, je n’aime pas trop aborder un sujet qui me semble insignifiant. La femme devrait assumer sa responsabilité plutôt au sein de sa famille, en s’occupant de son foyer, de son mari et de ses enfants. C’est la première mission qui lui a été octroyée, et qu’elle a tendance à oublier, depuis que l’instruction des filles n’est plus un tabou dans notre société.
Il s’étire et demande :
-Tu as appelé ta mère pour lui raconter tes déboires ?
-Heu… Je l’ai appelée pour lui donner de mes nouvelles.
-Et que lui as-tu raconté ? Que ton mari était agressif, et qu’il t’a déjà mise au pied du mur ?
Elle se mordit les lèvres :
-Je lui ai dit que je préfère me suicider que vivre avec un homme tel que toi.
Un peu étonné par sa spontanéité, il se redresse en fronçant les sourcils, puis se met à rire :
-Quelle réponse !  Et, bien sûr, ta maman t’a exhortée à être docile et obéissante.
-Exact, on dirait que toutes les mamans donnent raison à leur gendre.
-Pas toutes, mais disons la plupart. Je vois que ta mère fait partie de cette génération qui n’a pas encore oublié que sans les hommes, le monde ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.
-Elles peuvent le penser, mais nous savons tous que derrière chaque grand homme se cache aussi une femme. Il parut amusé par ses répliques et ses traits se détendirent. Il affiche un regard plus doux et se met à la contempler plus attentivement puis comme mû par une force intérieure, il reprend son air sévère pour lancer :
-Assez palabré, tu ferais mieux d’aller voir si ma mère a besoin de toi, et n’oublie pas de faire dîner grand-mère Nafissa, il est grand temps pour elle de se mettre au lit.
Anissa se lève et quitte la chambre mais cette fois-ci elle était moins troublée. Mourad était un type cultivé mais rigide dans ses pensées et son comportement. Que cachaient donc ce visage dur et ce regard sévère ? La jeune femme se promet d’aller jusqu’au bout pour connaître le passé de cet homme qui devait cacher plus d’un secret. La conversation qu’elle venait d’avoir avec lui l’avait aussi renseignée sur sa manière de voir les choses. Avait-il réellement cet esprit rétrograde qu’il voulait lui imposer ?
Elle soupire et se rend dans la cuisine. Sa belle-mère venait de réchauffer ses lentilles et servait son mari. Le vieil homme, qui n’avait plus toutes ses dents, s’était mis à émietter son pain avant de le jeter dans son assiette.
-Ah ! te voilà Anissa, j’espère que tu t’es bien reposée ?
-Heu... Oui. J’ai dormi. Je suis désolée, j’aurais dû me réveiller plus tôt.
-Oh… Tu étais fatiguée ma fille. Les précédentes semaines n’ont sûrement pas été de tout repos pour toi.
-Oui, mais tout de même je me sens coupable de t’avoir abandonnée alors qu’il y a grand-mère Nafissa qui doit occuper tout ton temps.
-Elle a dormi, elle aussi, une bonne partie de l’après-midi. Je viens de lui préparer sa soupe.
-Je vais la faire manger.
-Bien, ma fille.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER