Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

44e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Le lendemain, Slimane se rendit chez son pneumologue. Le médecin semblait plutôt optimiste à son sujet, et lui rappela le diagnostic fait par le Dr Ramdane qui  trouvait qu’il était tout juste surmené…

.Il toussote avant de répondre :
-Si vous le dites docteur...
-C’est le Dr Ramdane qui avait tenu à le préciser…
Il l’invite à s’asseoir, et prend place derrière son bureau avant de poursuivre :
-Le corps humain est une machine parfaite… ll réussit toujours à reprendre le dessus sur les agressions externes et internes… Seulement, avec l’âge, et une mauvaise hygiène de vie, il se déséquilibre et n’arrive plus à lutter.
Voilà pourquoi nous nous sentons souvent las et totalement épuisé… Et puis, il y a aussi un tas de facteurs psychiques, qui provoquent ce qu’on appelle dans le jargon médical : les maladies psychosomatiques… Je  pense que c’est un peu le cas pour vous…
Slimane était sur le point de répondre, lorsque sa toux reprend de plus belle… Pourtant, depuis la veille au soir, ses quintes avaient disparu…
Il prend un mouchoir et le met devant sa bouche, puis à l’instar des fois précédentes, tente de reprendre son souffle, et ne réussira qu’après un immense effort… Haletant, il s’essuie les yeux avant de lancer un regard inquiet au médecin :
-Vous voyez bien docteur que je ne souffre pas d’une maladie psychosomatique…
Le spécialiste ne l’avait pas quitté des yeux durant sa crise. Il avait noté le temps pris par la crise, et les convulsions spasmodiques des membres supérieurs et inférieurs de son patient, puis l’écume blanchâtre aux encoignures de ses lèvres, et sa pâleur subite.
-Slimane vous me semblez bien malade… mais ne brusquons pas les choses… Nous allons procéder par étapes à l’exploration de votre organisme, et en particulier de vos poumons…Vous avez un son rauque en toussant, votre gorge doit être irritée…
Slimane porte instinctivement une main à sa gorge.
-Je ne sens pourtant rien…
-Nous allons voir tout ça de plus près…
Il lui indique la table de consultation :
-Mettez-vous à l’aise et suivez mes instructions… Je vais vous examiner…
Une demi-heure plus tard, Slimane ressortit du cabinet médical… Le spécialiste lui avait assuré, qu’il ne semblait pas souffrir de quelque chose de grave, mais avait chargé un de ses infirmiers de lui faire quelques analyses afin d’écarter tous les doutes…
Un peu plus rassuré, Slimane rejoint Yamina qui l’attendait en feuilletant une revue… À sa vue, elle se redresse sur son siège et sans lui laisser le temps de placer un mot, elle demande à brûle-pourpoint :
-Alors ? Le pneumologue t’a examiné ?
-Oui (il prend place sur le siège du passager)…Il ne trouve rien d’anormal, mais m’a fait faire quelques analyses. Il chargera  Ramdane de nous communiquer les résultats demain…
-Bien, mais j’espère que tu lui as parlé de ces crises de toux et…
Il lève sa main :
-Je n’en ai pas eu besoin pour la simple raison que je viens d’en faire une belle démonstration dans son cabinet…

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER