Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le voyou

45e partie

Résumé : Après réflexion, Lamia propose à Farid de l’aider dans la gestion de son agence. Elle consent à y mettre ses économies. L’essentiel pour elle est de savoir qu’elle avait bien investi son argent.

 

Farid la regarde un moment. Son cerveau fonctionnait à toute vitesse. Tel un compteur en dérangement, il calculait, et tirait des montants. Des chiffres dansaient devant ses yeux. La reconversion des devises en dinars lui jouait des tours… Combien d’argent possède Lamia ?  Quel montant va-t-elle lui proposer ?
Au bout d’un moment, il relève la tête et regarde sa c         ampagne dans les yeux.
Cette dernière lui sourit :
- Tu hésites, Farid ? Si ma proposition ne t’intéresse pas, tu n’auras qu’à refuser. Je ne veux pas m’imposer à toi…
Farid reprend ses esprits :
- Lamia… C’est un grand honneur que tu me fais là. Jamais je n’aurais pensé que tu allais me faire une telle proposition.
Comme elle ne disait rien et semblait attendre sa réponse, il se gratte la tête et poursuit :
- Tu veux t’associer à moi dans la gestion de mon agence ?
- Je ne sais rien gérer, je te remets l’argent et ce sera à toi d’en faire bon usage…
Farid sentit son cœur bondir dans sa poitrine.
Avec celle-là, il n’avait même pas eu à insister… Elle lui remettait ses économies sans contrainte aucune. Il la regarde en face et demande :
- Tu es sûre que c’est ce que tu veux ?
- J’ai bien réfléchi. Je ne reviens jamais sur mes décisions.
Il passe une main sur son visage, et prend un air sérieux :
- Je ne pourrai espérer meilleure associée que toi Lamia… Heu… je… je n’arrive pas encore à croire à une telle proposition de ta part.
Elle met une main sur son bras :
-Sois plus réaliste, voyons. Je te remets mon argent, certes, mais j’attends en retour autre chose. Tu voulais mettre fin à ma solitude, n’est-ce pas ? Eh bien, je vais devenir ton associée, et tu me mettras au courant de tout ce que tu entreprendras. Je pourrai m’occuper de ta comptabilité, de tes correspondances, et toi, tu t’entretiendras avec les clients, tu leur feras visiter les appartements et les maisons proposés. N’est-ce pas qu’on va former une belle équipe toi et moi ? Quand me feras-tu visiter ton agence ?
Pris au dépourvu par la rapidité et la tournure des évènements, Farid ne répondit pas tout de suite. Il était en train de fignoler un plan. Le studio pourra servir de local pour ses prétendues activités immobilières. Il n’aura qu’à mettre un bureau, quelques dossiers et coller un panneau à la porte d’entrée…  Il ne faut surtout pas qu’il rate une affaire aussi juteuse que celle-là… les devises ! Il ferme les yeux. Il en rêvait et voilà que ça tombe tout droit du ciel… Il revient vers Lamia et lance :
-Si tu veux visiter mon agence, je n’y vois aucun inconvénient pour t’y conduire tout de suite.
- Tout de suite ? Non… pas aujourd’hui ni demain, j’ai ma rééducation.
- Alors quand tu voudras…
- On reste en contact, Farid… Je peux avoir au moins un numéro de fil ?
- Bien sûr… bien sûr…
Il prit une petite feuille de son agenda et griffonna le numéro de téléphone de son studio :
- Voilà… De préférence appelle-moi en fin de journée. Je ne passe pas souvent au bureau en matinée, j’ai des obligations ailleurs, des investigations, tu comprends…
- Parfaitement, mais tu devrais engager une secrétaire pour faire suivre ton courrier…
- Certes, j’y avais pensé, mais comme mes finances battent de l’aile...


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER