Scroll To Top

A la une / Récit de Yasmina Hanane

Un cœur brisé

45e partie

Athmane prend une lente inspiration avant de répondre :

-Tu as amplement le droit de gérer ta vie Halima. Si tu veux te remarier, je te présente d’ores et déjà tous mes vœux de bonheur, mais je récupère Sabrina.
-Tu ne pourras pas faire ça, s’écrie-t-elle le cœur palpitant…
-Qui m’en empêcherait ? Toi ou ton futur prétendant ?
-La garde échoira à ma mère. Selon la loi, si je dois me remarier, c’est elle qui devra s’occuper de ma fille.
-Notre fille…, la coupe Athmane.
-Heu. Oui…
-Ta mère est trop vieille et fatiguée pour avoir sur les bras une enfant de l’âge de Sabrina. En sus je m’y opposerais. Et puis, je suis certain que si elle apprend ce que tu manigances, elle te bannira de sa vie.
Outrée Halima lui fait face :
-Tu es toujours de connivence avec elle, n’est-ce pas ?
-Heureusement. Je l’ai toujours considérée comme ma propre mère, et contrairement à toi, j’ai toujours écouté ses conseils. Va donc lui rapporter notre conversation, et tu verras sa réaction.
Halima se tut. C’était vrai. Sa mère montera sur ses grands chevaux, si elle apprenait qu’elle voulait se remarier et renoncer à Athmane.
On était déjà au crépuscule. La jeune femme jette un coup d’œil à sa montre puis lance :
-Il se fait tard Athmane. Je dois rentrer.
-À ta guise. Mais je te répète encore une fois, que si tu te remaries, je récupère ma fille, même si je dois tuer pour cela.
Elle descendit du véhicule avant de lancer d’une voix où brillait toute son amertume :
-Comme je m’y attendais, tu remets tous mes projets en cause Athmane.
-C’est ce que tu fais pour les miens aussi, Halima.
-Par ta faute, je vais devoir renoncer à tout mon avenir…
-Si tu avais une once de bon sens, tu n’aurais pas hésité à reprendre avec moi.
Elle sentit la colère la gagner :
-Tu veux me forcer la main Athmane ? Eh bien, dis-le, toi, une fois pour toutes : je ne reprendrais jamais avec toi. Sous aucun prétexte…
Sans plus lui laisser le temps de riposter, elle claque la porte et tourne les talons pour pénétrer dans son immeuble. La rage au ventre, Athmane démarre, et quitte le quartier. Il avait le cœur gros, et de grosses gouttes de sueur coulaient de son front.
Il savait que Halima n’allait pas accéder facilement à sa proposition, mais ne s’attendait pas à tout ce revirement de situation…
Il secoue la tête. On n’a pas idée de refaire sa vie et d’imposer à un enfant de l’âge de Sabrina un changement aussi radical…
Libre à Halima de se remarier, mais il n’admettra jamais que sa propre fille devienne le bouc émissaire d’un tel dilemme. Il se met à rouler à grande vitesse sur l’autoroute, puis ralentit et se rabat sur le côté avant de s’arrêter totalement. Il prend ensuite un paquet de cigarettes dans la boîte à gants, et en allume une, qu’il se met à fumer nerveusement. Au bout de quelques minutes, il se sent plus calme, et plus enclin à reprendre le volant. Il redémarre alors, et rentre chez lui, l’esprit en ébullition et l’âme en détresse.


(À  SUIVRE)
Y. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER