Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

46e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Après avoir fait dîner la grand-mère, Anissa revient dans la cuisine et constate que son mari était là. Il l’exhorte à dîner avec lui. Elle avait envie de lui poser un tas de questions, mais s’en abstint. Entre-temps, Zahia revint.

Anissa juge opportun de se justifier :
-J’étais avec grand-mère Nafissa.
-Je le sais… Je viens de jeter un coup d’œil dans sa chambre. Elle dort à poings fermés.
-C’est ce qu’elle a de mieux à faire, renchérit Mourad.
Zahia tire une chaise et s’assoit :
-Et vous, vous êtes en train de dîner ensemble, à la bonne heure.
-Heu… nous, entame la jeune femme, sans pouvoir terminer sa
phrase.
-Nous dînons ensemble maman.
Elle sourit :
-C’est une très bonne chose, cela prouve que vous pourrez vous
entendre.
Mourad, qui venait de terminer son dessert, se lève et ouvre le frigidaire pour prendre une bouteille d’eau fraîche :
-Nous nous entendons mère.
-Eh bien, je prierai Dieu matin et soir pour que cela dure entre vous.
Il quitte la cuisine sans répondre. Anissa se lève et débarrasse la table.
-C’est moi qui vais faire la vaisselle ce soir ma fille. Toi, tu devrais plutôt t’occuper de ton mari. Tu es encore une nouvelle mariée, ne l’oublie pas.
Elle lui tapote la main avant de
rajouter :
-Mourad est au salon. Il va discuter un moment avec son vieux père, puis te rejoindra. Va donc dans ta chambre. Je n’aimerais pas que cette harmonie, qui commence à naître entre vous, s’évanouisse de sitôt.
-Ton fils me reprochera plutôt de t’avoir laissée faire la vaisselle. Et puis, tu dois être bien fatiguée, toi aussi, Yemma Zahia.
-Qu’à cela ne tienne. Je pourrais encore résister quelques minutes. Mon vieux mari va m’en vouloir si je l’abandonne à son sort. Je dois lui préparer une tisane, et préparer son lit, avant de m’esquiver. Alors, tu vois bien que laver quelques assiettes ne sera pas du tout une corvée pour moi. Anissa allait riposter, mais sa belle-mère la pousse vers la porte de la cuisine :
-Rejoins ta chambre, ou si tu veux, rejoins ton mari au salon. Tiens, pourquoi ne prépares-tu pas un thé ? Il aime bien prendre un café ou un thé après le dîner.
-Dans ce cas, je préfère lui demander ce qu’il aimerait prendre ce soir.
La jeune femme se rendit au salon et constate que son mari commentait un match de football avec son père. Il lui jette un coup d’œil interrogateur, et elle s’empresse de lancer :
-Je vais préparer du thé. Si tu veux autre chose je…
-Non, un thé fera l’affaire. C’est sûrement ma mère qui t’a mis cette idée en tête.
Elle ne répond pas, et il poursuit :
-En tous les cas, je constate que tu écoutes ses conseils, et cela me remplit d’aise.
Il lui sourit, et elle sentit ses yeux s’embuer. Sans plus tarder, elle retourne dans la cuisine et dépose une casserole sur le feu, puis prend une boîte de thé qu’elle venait de remarquer sur une étagère.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER