Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

46e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Mehdi parle à Farida de ses ambitions. Il avait rêvé de mener un cursus scolaire normal et réaliser ses projets. Hélas, le destin l’avait détourné de sa première vocation. Farida tente de le rassurer, en lui disant qu’avec le temps, tout pourrait arriver.

Elle jette un coup d’œil à sa montre-bracelet et constate que la soirée était bien avancée. Il remarque son geste et se lève.
-Allez, je te raccompagne.
Elle se lève à son tour et le suit. La nuit était fraîche. Quelques gouttes de pluie avait mouillé l’asphalte du parking. Farida monte dans la camionnette en relevant le col de sa veste. Elle se sentait fatiguée, mais heureuse d’avoir pu aspirer une goulée d’air, loin du vide de l’appartement de ses parents.
Mais une fois rentrée, elle repense aux propos de Mehdi. Ce dernier n’avait pas hésité à lui dévoiler un pan de sa vie familiale. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il étale ses déboires de couple et ses préoccupations quotidiennes sitôt. Cependant, elle était certaine d’une chose : il lui avait raconté la vérité. Pourquoi lui aurait-il menti d’ailleurs ? Il n’avait aucun intérêt à le faire, d’autant plus qu’elle lui avait révélé qu’elle était déjà fiancée.
Elle se met au lit et allume la télé. Elle venait de trouver un message de Merouane sur son portable. Ce dernier lui proposait encore une sortie en plein air le lendemain. Non. Elle n’ira nulle part avec lui.
Sans plus attendre, elle repose son mobile sur sa table de nuit et augmente le son du téléviseur pour suivre un film. Quelques minutes plus tard, elle dormait profondément.
Une autre journée passe. Farida avait fait quelques courses et s’était promenée à travers les ruelles de la ville. Elle entre dans une librairie et tombe sur deux ouvrages contemporains qu’elle s’empresse d’acheter. Aura-t-elle le temps de les lire ? Elle devrait en trouver. Et pour commencer, elle entame un premier bouquin le jour même, sur le banc du square, à proximité de son quartier. La soirée solitaire qui l’attendait ne la tentait pas.
Sa sœur aînée lui avait proposé de venir s’installer chez elle jusqu’au retour de leurs parents, mais elle avait refusé. Elle n’aimait pas trop changer ses habitudes, et puis, aussi prise qu’elle était par son boulot, elle ne verra pas le temps passer.
La nuit étale son voile. Elle rentre à la maison et se prépare un dîner à base de fruits de mer. Elle repense à Mehdi.
Cet homme n’avait pas raté l’occasion de la pousser à revoir son régime alimentaire. Même si elle n’était pas trop friande de poisson, elle dut reconnaître qu’avec un petit assaisonnement, le goût devenait exquis.
Son portable se met à vibrer. La journée durant, Merouane n’avait cessé de l’appeler, mais elle n’avait pas répondu à ses appels. Cette fois-ci aussi, elle ne répondra pas. La sonnerie cesse, puis reprend de plus belle. Farida qui venait de terminer son dîner se lève pour laver son assiette et essuyer la table. La sonnerie s’arrêtera enfin.
A-t-il compris qu’elle ne voulait pas lui parler ? A-t-il compris qu’il l’avait offusquée par ses propos. Il avait pris les devants pour réaliser ses projets aux dépens de leur mariage. Peut-être qu’elle aussi n’était pas étrangère à sa décision par son refus initial de se lier rapidement à lui, mais ce n’était pas une raison valable de troquer le projet de leur mariage à son insu.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER