Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

La brûlure de la braise

4e partie

Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Saâd, mon collègue, trouve que je suis à la hauteur de ma profession. Cependant, ces derniers temps, j’avais du mal à trouver des thèmes accrochants… Lui pense que je travaille plutôt bien.

Je lui adresse mon sourire le plus chaleureux :
-Tu es gentil Saâd, mais il se trouve que ces derniers temps je suis réellement en manque d’inspiration, la fatigue peut-être…
-La fatigue et cette chaleur qui nous étouffe, nous aurions mieux fait de prendre un congé et de nous prélasser au bord de la mer.
-Hélas, nous ne le pourrons pas avant la rentrée…
Saâd se met à se gratter la tête, signe chez lui d’une profonde préoccupation. Il se met à relire hâtivement ses notes, mais je le sentais plutôt distrait. Un quart d’heure plus tard, il signe ses feuillets et quitte la salle pour les remettre au red’chef.
Je jette un regard alentour. Les deux ou trois collègues qui se trouvaient là étaient absorbés dans leur besogne. L’écriture demande une bonne dose de concentration, donc d’énergie, et après une longue journée de vadrouille, les idées s’entrechoquent.
Pour me détendre, je me suis mise à caricaturer mes feuillets… Sous mon crayon, quelques scènes grotesques prenaient forme. On m’avait souvent répété que j’étais douée pour le dessin, mais ma grande passion a toujours été l’écriture.
Saâd revient, et se rasseoit :
-Il ya encore cette réunion de fin de journée, le red’chef aurait mieux fait de nous donner la matière pour demain et nous libérer. Je rêve de prendre une douche !
-Comme tout le monde par cette chaleur.
-Heu… Hanane… Revenons à notre sujet… Tu disais vouloir écrire quelque chose d’inédit…
J’acquiesce :
-Oui, mon cher collègue. Aurais-tu quelque chose à me proposer ?
-Heu… Oui… Non… Enfin… Si….
Il se penche vers moi et murmure :
-Je pourrais te raconter l’histoire de ma vie.
Je relève les yeux vers lui, et tente de sonder son regard, mais il n’y avait aucune malice ni trace d’ironie. Saâd ne plaisantait pas !
-Je présume que tu mènes une vie sereine, auprès de ta petite famille. Ton épouse est adorable et tes deux enfants sont angéliques, un fleuve tranquille quoi… Je ne vois donc pas ce que je pourrais raconter là-dessus.
Il balaya l’air de ses mains :
-Je ne parle pas de ma vie actuelle. Grâce à Dieu, je ne me plains pas trop de mon train de vie familial. Je suis heureux. On ne peut mieux l’être. Mais avant d’en arriver là, j’ai traversé le désert.
-C’est vrai ?
-Je te le jure. J’ai traversé le désert, dans le sens réel et figuré.
Mon flair commençait à s’aiguiser. Ma curiosité piquée à vif, je saisis mon stylo, prête à transcrire, noir sur blanc, ce que Saâd allait débiter.
-Vas-y… Je t’écoute.
Il jette un regard alentour :
-Je préfère qu’on soit seuls.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER