Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

55e partie

Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Farida apprend qu’une scène avait éclaté entre Mehdi et Dalila. Elle n’aura aucun mal à comprendre qu’elle en était la cause, mais le jeune homme la rassure. Son épouse est jalouse, et n’entend jamais raison.

Mehdi soupire :
-Je souhaiterais qu’elle ne revienne jamais. Mais Dalila ne reste pas plus d’une journée chez ses parents, avant de m’appeler pour me supplier de venir la chercher. Je t’avais déjà dit que je subis un calvaire au quotidien avec elle, et cela ne semble pas vouloir s’arrêter de sitôt… Farida ne trouve rien à répondre…
Elle se sent tout bonnement coupable de la scène que le couple avait eue la veille.
Mehdi devinant son désarroi, poursuit :
- Rassure-toi Farida, tu n’y es pour rien dans ce qui s’était passé.
-Je pense que j’ai plutôt mis le feu aux poudres.
-Le feu y était déjà.
Il soupire encore :
-À chacun son dû dans ce monde… Nous ne pouvons rien changer à notre destin.
Ils raccrochèrent. Farida rentre chez elle, l’esprit préoccupé. Elle aurait voulu pouvoir contacter Dalila et la rassurer sur le compte de son mari, mais elle n’avait pas ses coordonnées. Elle était désolée aussi pour Mehdi et sa mère. Parfois la vie est compliquée. Elle se rappelle qu’elle-même et Merouane n’étaient pas dans les meilleurs termes ces derniers temps. Ses parents allaient rentrer dans quelques jours, et à cette pensée, elle se sent moins stressée. À n’en pas douter, à leur retour, Merouane passera les saluer, et ils auront le temps de se revoir et de discuter.
Elle passe le reste du week-end à lire et à regarder la télé. Mehdi l’avait rappelée pour lui donner des nouvelles de sa mère. Cette dernière était encore bien faible, mais les médecins semblaient optimistes à son sujet. Il lui apprend aussi que Dalila l’avait appelé la veille et lui avait demandé de venir la récupérer chez ses parents. Ces derniers d’ailleurs l’incriminaient toujours, et ne supportaient plus ses caprices. C’est par égard pour eux, qu’il consentait à la ramener à la maison… Pour conclure, il lui promettra de lui ramener du poisson frais dès le lendemain… Mais Farida lui rétorquera qu’il fera mieux d’attendre le retour de sa mère, car elle avait encore dans son réfrigérateur, de quoi nourrir toute une famille durant une semaine. Un peu plus rassurée sur Mehdi et sa famille, la jeune femme passera une bonne nuit. Au petit matin, elle est réveillée par un bruit inhabituel. Elle se lève et constate que sa chambre baignait dans l’eau. Effarée, elle court à la salle de bains pour refermer le mélangeur de la baignoire. La veille alors qu’elle prenait sa douche, on avait coupé l’eau, et elle avait laissé le robinet ouvert… Et ce matin, bonjour les dégâts !
Elle court au salon, retirer les tapis juste à temps et met une serpillière sous la porte afin d’éponger l’eau qui menaçait de pénétrer dans toute les pièces. Cependant, hormis sa chambre, la salle de bains, le couloir et la cuisine, les autres pièces étaient plus ou moins épargnées par l’inondation. Le siphon de la cuisine coulait aussi. Elle avait déjà fait appel à un plombier pour le réparer, mais ce dernier n’avait apparemment pas fait du bon boulot.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER