Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

59e partie

Résumé : Mehdi est malheureux dans son ménage. Farida en avait maintenant la certitude. Elle tente d’apaiser ses souffrances en lui parlant de son fiancé. Eux non plus n’étaient pas toujours en bons termes…

 

Dalila terminait de faire cuire sa galette. Elle avait préparé le plat préféré de son mari, et attendait son retour. Il se faisait tard et elle avait eu fort à faire toute l’après-midi durant, avec tous les gens qui venaient prendre des nouvelles de sa belle- mère.
Elle secoue la tête. Mehdi devient impossible ces derniers temps… Il l’avait frappée, frappée à cause de cette vaurienne.
Essuyant les mains à son tablier, elle ouvre la fenêtre de la cuisine et se penche. Rien. Aucune trace de la camionnette de son mari. Par contre, elle surprend un jeune couple qui discutait dans un véhicule, et n’eut aucun mal à reconnaitre la fille.
C’était la voisine du deuxième étage. Ah ! celle-là est une spécialiste des aventures galantes.
Mariés ou pas, les hommes tombaient pratiquement tous dans ses bras. Elle avait essayé d’approcher de Mehdi, mais voyant qu’elle aura affaire à elle, elle s’était rétractée. “Je t’ai à l’œil toi aussi”, murmure Dalila en refermant la fenêtre.
Elle se rend au salon et s’approche de la banquette sur laquelle somnolait sa belle-mère. La télévision diffusait un feuilleton. Dalila augmente le son et se laisse tomber sur un divan.
Le bruit de la porte la fera sursauter. Mehdi venait de rentrer. Elle soupire d’aise et se lève pour aller à sa rencontre :
-Enfin tu rentres…
Il lui tendit quelques fruits et des yaourts :
-Bien sûr que je rentre. Tu pensais que j’allais passer la nuit dehors ?
-Non… mais il se fait tout de même tard.
-Je sais. J’ai dépanné…
Il se mordit les lèvres. Qu’allait-il dire ? Qu’il revenait de chez Farida ?
-Tu as dépanné qui ?
-Heu… Un ami qui avait des ennuis avec sa robinetterie.
-Mais tu n’es pas plombier Mehdi…
-Certes. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une petite bricole…
Elle se rend dans la cuisine et dépose les paquets sur la table. Mehdi la suit :
- Hum, ça sent bon…Tu as sûrement préparé de la galette…
-Oui. Et ton plat préféré.
-Je suis heureux de l’apprendre. Ma mère a dîné ?
-Pas encore… Elle dormait si bien, que je ne voulais pas la réveiller.
-Alors, occupe-toi d’abord d’elle. En attendant, je vais prendre une douche et me changer.
Une fois que sa belle-mère eut ingurgité sa soupe, Dalila dresse la table dans la cuisine et appelle son mari :
-Le dîner est prêt Mehdi. Viens manger tant que c’est chaud…
-J’arrive.
 Le jeune homme s’installe devant la table et se met à grignoter un bout de galette :
-Elle est croustillante à point.
- Je n’ai pas changé de recette, ma galette a toujours été la meilleure dans la famille. Passe-moi  donc ton assiette que je te serve un peu de soupe.


(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER