Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le voyou

61e partie

Résumé : Farid quitte le studio et rentre chez lui. Au bas de l’immeuble, il rencontre Gamra qui semblait l’attendre. Cette dernière lui apprend que Feriel, sa fille, avait été renversée par un bus.

 

Farid sent ses jambes se dérober. Il laisse tomber son journal et se retient à la rampe d’escalier. L’image de sa fille se dresse devant lui. Il sent un vertige et une sueur froide imbiber tout son corps.
Il regarde Gamra et les quelques femmes qui s’étaient regroupées autour d’elle
- Où est-elle ?, arrive-t-il enfin à prononcer.
- À l’hôpital. Cela s’est passé hier. Karima et tes beaux-parents sont toujours auprès d’elle.
Farid sort dans la rue et hèle un taxi qui le déposera une demi-heure plus tard à l’hôpital. Mais c’était trop tard. Il rencontre sa belle-mère en larmes, et son beau-père qui lui jette un regard dégoûté.
À la réanimation, il retrouve Karima effondrée.
Titubant, il s’approche du petit corps de sa fille et soulève le drap qui recouvrait son visage. Elle avait les yeux fermés et un air paisible. On aurait dit une poupée qui dormait. Tiens, il n’avait pas remarqué qu’elle avait des cheveux longs. Un bandeau frontal ceignait sa tête. Il conclut qu’elle avait reçu un choc au crâne. Laissant de longues larmes ruisseler le long de ses joues, il se met à lui caresser le visage et les mains. Elle était déjà glacée, et les couleurs de la mort rigidifiaient ses traits.
Karima sanglotait à fendre l’âme. Il la prend dans ses bras avant d’exploser à son tour dans un élan de remords et de douleurs.
Qu’a-t-il donc fait pour sa petite fille ? Il a toujours été un père ignoble, et aujourd’hui c’est son enfant qui paye pour ses péchés. Il se rappelle Houria, Lamia, Karima sa propre femme, la vieille femme au couffin qu’il avait agressée et cambriolée, le jeune homme à qui il avait loué le studio.
Un film se déroulait devant ses yeux. La malédiction divine s’abattait sur lui au moment où il ne l’attendait pas. Feriel paye le tribut de sa conduite et de son mauvais comportement.
Karima le repousse et retourne auprès de sa fille qu’elle entoure de ses bras. Il s’approche d’elle et tente de montrer ses regrets.
- Pardonne-moi, Karima. Pardonne-moi pour tout le mal que j’ai pu te faire.
Anéantie par la douleur et la colère, son épouse fait volte-face et lance :
- C’est trop tard, Farid. Trop tard ! Les regrets ne servent plus à rien.
- Je t’en supplie, ma chérie. Ne me dis pas ça.
Elle le repousse.
- Feriel est morte. Elle n’est plus parmi nous. Rien ne sera plus comme avant.
Karima se sentit mal. Une infirmière accourt et lui fait une injection, avant de jeter un coup d’œil curieux à Farid.
- Vous êtes le père de la
petite ?
- Oui.
- Venez donc remplir quelques formulaires.
- Plus tard. Je veux rester auprès de ma fille.
- Nous avons essayé de vous contacter hier.
- Oui. Je sais. On me l’a déjà dit.


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER