Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

71e partie

Résumé : Mourad n’avait pas changé. Son séjour en prison l’avait rendu encore plus insensible. Anissa le constatait à ses dépens. Désormais, il va falloir qu’elle soit plus vigilante, car cet homme serait capable du pire. Elle tremblait encore en repensant à ses menaces.

 

Elle appelle son mari pour lui demander de ramener Ilham et de passer ensuite à la crèche récupérer les jumeaux. Elle se laisse enfin tomber sur une chaise, et porte une main à sa tête :
-Mon Dieu, se dit-elle, j’ai eu la paix durant quelques années, lorsque Mourad était encore en prison, mais maintenant le cauchemar reprend de plus belle.
Des larmes mouillèrent ses joues. Elle pleurait autant de rage que de dépit. La vie n’avait pas été clémente avec elle. Les années passées auprès de Azzedine lui avaient pourtant apporté ce bonheur et cette chaleur familiale qui lui manquaient tant. Elle avait cru avoir définitivement coupé avec son passé, et ne voilà-t-il pas qu’il ressurgit par le bon vouloir de ce fou !
Elle repense encore à Ilham et à ses souffrances. Pauvre petite, se dit-elle, elle ne mérite pas d’être la cible dans cette affaire. Elle n’avait jamais été très proche de son père et ce dernier l’avait tout bonnement dénigrée. Et maintenant, il revient pour demander un droit de visite, et au mieux, la garde de sa fille ! Quelle audace ! Comment ose-t-il espérer une telle aubaine, alors qu’il vient de passer 5 années en prison, justement pour violences et maltraitance sur sa fille et son épouse ?
Anissa pleure sans retenue. En entendant la porte d’entrée s’ouvrir et ses enfants courir dans le couloir, elle s’empresse de se lever et se rend dans la salle de bain pour se laver le visage mais ses yeux rougis et les cernes qui les entouraient n’échappèrent pas à son mari. Azzedine fronce les sourcils à sa vue :
-Que t’arrive-t-il, Anissa ? On dirait qu’un orage est passé par là.
Elle déglutit et met un doigt sur ses lèvres :
-Chut… les enfants pourraient nous entendre. Viens dans la cuisine, je t’expliquerai tout.
-Ne me dis pas que ce malade est revenu à la rescousse ?
Elle se dirige vers la cuisine, et il la suit… Imad et Rafik étaient déjà attablés et semblaient affamés. Anissa ouvre le frigidaire et prend le lait pour le réchauffer, puis demande aux enfants :
-N’aimeriez-vous pas prendre votre goûter au salon devant la télé ?
-Ouuuuui, s’écrièrent le deux enfants en même temps.
Alors, allez vous installer, j’arrive dans quelques minutes.
Elle jette un regard suppliant à Azzedine, qui verse le lait dans deux chopes, et prend une assiette de biscuit, avant de se rendre au salon pour déposer son plateau devant les jumeaux :
-Allez les petits, le goûter est prêt.
Il allume la télé et zappe pour choisir un de leur programme préféré, avant de retourner dans la cuisine.
-Les jumeaux sont occupés, et Ilham est dans sa chambre. Maintenant, ma patience est à bout. Que s’est-il passé pour que tu rentres dans un tel état ?
Elle soupire :
-Assieds-toi Azzedine,tu vas m’aider à éplucher les pommes de terre et nous allons discuter.
Elle venait de vider son panier, et dépose sur la table quelques légumes et un bac d’eau pour préparer le dîner.
Azzedine prend un couteau et entame sa besogne. Elle en fera de même, avant de lancer d’une petite voix :
-Il revient à la rescousse.
-Qui donc ?
Elle hausse les épaules :
-Qui donc pourrait revenir à la rescousse, sauf ce fou de Mourad.


(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER