Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Portrait de famille

72e partie

Résumé : Les deux jeunes gens se rendirent à l’ancien appartement de leurs parents. Puis Farid fera visiter la ville à son jeune frère avant de l’entraîner dans un vieux quartier qui ressemblait au leur.

 

Farid voulait rajouter quelque chose, mais se tut. Mohamed remarque son embarras.
-Quelque chose ne va pas, Farid ?
-Non. Non, tout va bien. Pourquoi cette question ?
Mohamed rougit. Il respectait trop son grand frère pour le bousculer, mais cet air qu’il affichait n’était pas pour le rassurer. Ils montèrent encore quelques marches d’escalier, et Farid s’arrête devant la porte d’une maison.
Mohamed lui jette un regard interrogateur avant de demander :
-Tu as des amis qui habitent ici ?
-Oui. Je vais te présenter.
Il s’interrompt car la porte de la maison venait de s’ouvrir sur une belle jeune femme brune, qui, sans hésiter, se jette dans ses bras.
-Enfin, tu es revenu Farid ! Ce n’était pas trop tôt. Comme tu m’as manqué, mon chéri !
Le jeune homme tente de la repousser. En vain. La femme s’accrochait à son cou.
Mohamed est gêné. Qui est donc cette femme ? Une amie à son frère ou... ?
Au bout d’un temps, la jeune brune qui se tenait toujours au seuil de la porte remarquera la présence de Mohamed. Elle se dégage alors de Farid tout en lui jetant un regard interrogateur.
-C’est mon frère Mohamed, lance ce dernier un peu confus.
-Ah ! Comme il est beau ! Tu ne m’avais pas dit que tu allais ramener quelqu’un de ta famille cette fois-ci.
Mohamed est de plus en plus intrigué. Qui était donc cette jolie brune ?
Farid s’approche de son frère.
-Mohamed, je te présente (il déglutit et s’humecte les lèvres). Je te présente ma femme, Maria.
De surprise, Mohamed lâche sa casquette. Il voulut parler, mais aucun son ne sortit de sa bouche.
Son frère le secoue.
-Alors tu as perdu ta langue ?
Mohamed lance sans réfléchir :
-Tu... tu es marié à cette femme ?
-Oui. Je t’avoue que...
-Tu es marié à cette femme Farid, et notre mère ne le sait même pas !
Farid est de plus en plus gêné.
-Je vais tout t’expliquer, Mohamed.
Il entraîne son frère à l’intérieur de la maison dans laquelle les avait précédés Maria. Un patio donnait sur une courette et, au fond, un escalier en pierre menait vers l’étage supérieur. Les balcons étaient alourdis de plantes grimpantes et de fleurs odorantes. Mohamed suit son frère tout en se demandant s’il ne rêvait pas. Farid ouvre la porte d’un petit salon confortablement meublé et invite son frère à prendre place dans un fauteuil. Maria les rejoint en tenant par la main une adorable petite fille. Mohamed retint un cri. La petite était le portrait de Yasmina ! Le jeune homme ne se résignait pas à détacher ses yeux de l’enfant qui courait vers son père.
-Papa, papa, ne cessait de répéter la fillette tout en tendant ses menottes.
Farid la soulève dans ses bras avant de la serrer longuement contre lui.
-Je suis là, ma chérie. Oh, comme tu m’as manqué !
Il la redépose enfin, avant de s’adresser avec un pâle sourire à son frère.
-C’est Yasmina, ma fille.
Mohamed écarquille les yeux.
-Quoi ! Tu l’as prénommée
Yasmina ?
-Oui, en hommage à notre mère. Cela te déplaît ?
Son jeune frère garde le silence. Son aîné le prenait au dépourvu par ses révélations. Il ne savait plus quoi penser ni quoi dire.


 (À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER