Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

78e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Résumé : Le petit Rafik était fiévreux, et Anissa le prendra chez le pédiatre… Rassurée par le diagnostic de ce dernier, elle allait remonter dans son véhicule lorsqu’elle ressentira la lame d’un couteau sur sa nuque.

Elle voulu se retourner, mais ne le pu… Soudain prenant conscience du danger, elle serre son fils contre elle, pour le protéger :
-Je t’en prie Mourad… Je ferais ce que tu voudras, mais ne fais pas de mal à mon fils.
-Alors tu suivras mes instructions à la lettre.
-Oui… Heu... Oui. Bien sûr. Que veux-tu que je fasse ?
-Bonne question. Pour commencer, monte dans ton véhicule. Je vais m’installer à l’arrière avec le gosse. À la moindre bêtise, je n’hésiterai pas à passer à l’action. Et tu me connais, lorsque je décide de faire quelque chose, je vais jusqu’au bout.
Tel un automate, elle s’exécute. Tout en s’assurant que son fils était bien monté dans le véhicule, elle s’installe devant le volant. Un coup d’œil au rétroviseur central, lui confirmera que Mourad, était avec eux.
-Je... Je démarre... Je…
-Chut ! Chut ! Chut !... Tu suivras tout bonnement mes instructions, et gare au dérapage.
Elle déglutit :
-Mourad… Nous pourrions-nous pas discuter entre adultes ? Je…
Il enfonce la lame de son couteau dans son cou :
-Il n’y aura plus rien que je ne déciderai moi-même. Je t’avais déjà abordée pour discuter, et tu avais refusé d’entendre raison. Maintenant, il est temps de passer aux grandes actions.
-Quelles... Quelles actions ?
-Pour commencer, tu vas démarrer tout doucement, sans attirer l’attention. Ensuite, j’aviserais.
Elle met le contact et démarre pour quitter le quartier, avant de s’engager  sur la grande route.
-Ne prends pas l’autoroute. Nous irons nous promener ailleurs.
À ce moment précis, Rafik malade et fatigué, demande à boire… Anissa voulait garer, mais encore une fois, Mourad l’en dissuadera à sa manière. Alors, elle lui demandera de prendre la bouteille d’eau dans le sac à dos du petit et de la lui donner.
Il fronce les sourcils :
-Tu trouves encore le moyen de me donner des ordres Anissa ?
-Ce ne sont pas des ordres. S’il te plaît Mourad, mon fils est fiévreux et a besoin de boire… Ne suis-je pas en train de suivre tes instructions à la lettre…
-On dirait que les rôles ont
changé…
-Quels rôles ? Je vais m’arrêter quelque part, et nous allons…
-Non…
Un cri avait échappé à l’homme, qui se reprend et passe une main fébrile sur son front :
-Ne me fais pas faire des bêtises Anissa… Je t’ai déjà avertie !
Il se saisit du sac à dos de l’enfant et prend la bouteille d’eau avant de la lui tendre…Plus morte que vive, la jeune femme suivait la scène dans son rétroviseur.
-À ce rythme, nous aurons sûrement un accident…
Elle se reprend :
-Je voulais juste m’assurer que tout va bien.
-Hum… Tu aimes tes enfants, n’est-ce pas… ?
-Quelle question ! Bien sûr que j’aime mes enfants.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER