Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

7e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Friande de fruits de mer, la vieille Rosa avait commandé du poisson qu’un jeune garçon venait de livrer. Farida est étonnée. Sa mère va vouloir encore épater ses invités, une autre corvée pour elle. Elle donne un pourboire au livreur et revient dans la cuisine.

La jeune femme toise sa mère.
-Ne me dis pas que tu vas préparer du poisson, maman.
Elle jette un coup d’œil à la
pendule.
-Il est presque l’heure du déjeuner.
-Eh bien, tant mieux, car je vais faire frire ces crevettes et les présenter bien chaudes. Si tu m’aides à préparer une bonne sauce tomate épicée pour les accompagner, tu seras bien gentille.
- Je vais m’y atteler tout de suite, mais ma tarte au citron ne sera pas prête à temps pour le dessert.
-Qu’à cela ne tienne. Nous la proposerons pour le goûter.
Farida se met à éplucher une gousse d’ail et quelques tomates. Elle se rappelle qu’elle avait acheté une cocotte-minute de dernière génération. Si elle veut que sa sauce soit prête en un tour de main, elle n’aura qu’à l’utiliser. Ce sera aussi l’occasion de la tester.
Sans plus attendre, elle met la cocotte sur le feu et se met à préparer sa sauce. Une fois tous les ingrédients ajoutés, elle ferme et attend une dizaine de minutes avant d’ôter la soupape de sécurité. Un grand nuage de fumée s’en échappe. Une fois le couvercle enlevé, elle constate que la sauce tomate est fin prête. Sa mère s’approche d’elle.
-Tu as utilisé la nouvelle cocotte-
minute ?
-Comme tu le vois, et je ne suis pas mécontente du résultat. La sauce pour tes crevettes est déjà fin prête.
La vieille femme prend une cuillère et goutte la préparation.
-Hum…, c’est cuit à point et assez épicé. C’est un régal.
Elle sourit.
-Maintenant, j’estime que tu as assez de temps pour préparer ta tarte au citron.
Les invités arrivent les uns après les autres, d’abord les femmes et les enfants, ensuite les hommes. Farida est heureuse de revoir ses neveux, et les emmène tout de suite dans la cuisine pour les attabler.
-Laissons les grandes personnes entre elles au salon, leur dit-elle. Ici vous serez plus à l’aise pour manger sans vous faire sermonner si vous versez de la sauce sur la nappe.
Elle rit.
-Moi aussi je me fais sermonner par votre mémé, quand je ne mange pas correctement.
Les enfants se mettent à rire. Elle les sert copieusement et leur met des serviettes autour du cou, en leur recommandant de l’appeler en cas de besoin. Ensuite, elle se rend au salon. Les hommes discutaient entre eux. Son père et ses deux beaux-frères avaient bien des choses à se raconter, en particulier les résultats des derniers matchs de football de la semaine. Pour le week-end, un autre derby était prévu, et ils en faisaient des gorges chaudes.
Elle remarque que sa mère avait commencé à servir, et sans plus attendre elle s’installe près de ses deux sœurs. Bien qu’elles habitaient toutes les deux en ville, elle ne les voyait que rarement, et était ravie de les revoir.
-Comment cela va-t-il pour toi, Farida ?, lui demande sa sœur aînée.
-Bien. Je ne me plains pas trop.
-De quoi vas-tu donc te plaindre, renchérit la cadette. Le boulot marche bien, et je présume que c’est la même chose pour tes amours.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER