Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

82e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Ramdane lève le voile sur le véritable passé de Slimane. Ce dernier avait réussi grâce à son travail. Son beau-père voyait en lui le gendre idéal. Mais Nassima change vite de comportement à la mort de ses parents. Elle le quitte pour s’installer en Tunisie.

Yamina garde le silence. La version que venait de lui narrer Ramdane sur son mari était différente de celle de Nassima. Qui devait-elle donc croire.
Ramdane lève une main.
-Je te jure devant Dieu que je ne fais que te rapporter ce qui s’était réellement passé entre Slimane et Nassima. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi je vais changer la véritable version, étant donné que c’est Slimane lui-même qui m’avait demandé, sur son lit de mort, de restituer les faits et de te les rapporter après son décès.
Yamina essuie deux longues larmes sur ses joues.
-Pourquoi ne m’avait-il rien dit de son vivant ? Pourquoi m’avait-il caché son passé, et même son présent, puisqu’il continuait à se rendre en Tunisie pour voir sa famille ?
-Il avait peur de ta réaction, Yamina. Peur que tu ne le quittes. Il t’aimait tellement !
-C’est donc pour ça aussi qu’il m’avait menti sur sa stérilité.
Ramdane secoue la tête.
-Yamina… À son âge, Slimane, qui était déjà grand-père, ne songeait plus à avoir des enfants. Encore moins avec toi. Il estimait que tu étais encore jeune, et qu’après son décès, tu pourrais refaire ta vie. Avec un enfant, l’affaire ne sera pas aussi simple.
Elle soupire.
-Qu’est-ce qui lui a fait croire que je vais refaire ma vie ?
-Ta jeunesse, ta beauté, ton intelligence. Tu ne vas tout de même pas passer le reste de tes jours à te lamenter sur ton sort. Le souhait de Slimane était de te voir heureuse et comblée. Il savait que tu rêvais d’avoir des enfants, et estimait que tu pouvais réaliser ce vœu avec quelqu’un de plus jeune que lui.
Elle hausse les épaules.
-Je ne sais quoi te dire. Slimane m’avait menti. Il m’avait caché beaucoup de choses sur sa vie. J’ai toujours ressentit ce manque de sincérité en lui.
-Voyons Yamina ! Slimane ne voulait que ton bonheur !
Elle soupire encore.
-Quel bonheur pourrais-je soutirer de tous ces mensonges ?
-Oublie un peu ce côté sarcastique. Je conçois que tu ne puisses comprendre les véritables motivations de ton mari et son comportement envers toi. À maintes reprises, j’ai tenté de le rappeler à l’ordre, mais il appréhendait l’avenir. Yamina, l’amour fait faire des folies.
La jeune femme soupire encore.
-Et maintenant, que dois-je faire ?
-Voilà une bonne question. Maintenant, tu vas tenter d’oublier le passé et de songer à l’avenir sous de meilleurs auspices. Tu es jeune, belle et riche. Des atouts dont rêvent toutes les femmes dans ce monde.
Tu auras l’opportunité de refaire ta vie avec l’homme de ton choix. Je sais que tu sauras relever tous les défis et reprendre ton destin en main.
Elle porte la main à sa tête. Sa migraine avait repris. Elle avait l’impression que des marteaux cognaient à l’intérieur de son crâne.

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER