Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

83e partie

Résumé : Alors qu’il s’apprêtait à déjeuner, Azzedine reçoit un message de Mourad. Ce dernier le faisait chanter. S’il ne récupérait pas sa fille, il garderait en otages Anissa et Rafik. Azzedine ne sait plus à quel saint se vouer. Pour commencer, il va récupérer Ilham de son école.

La gamine affiche un air surpris à la vue de son papa. Ce n’était pas dans ses habitudes de venir la récupérer à cette heure. Il lui sourit pour la rassurer et s’agenouille devant elle.
-Ilham, maman et Rafik se sont rendus chez le médecin ce matin. Nous allons les récupérer ensemble, et ensuite nous rentrerons tous à la maison.
Étonnée, elle réplique :
-Je suis en cours d’arabe. Tu viendras me récupérer après, sinon la maîtresse va me sermonner pour mon absence.
Il l’aide à enfiler son manteau et lui prend la main.
-Nous arrangerons ça plus tard, Ilham.
Il l’aide à monter sur le siège arrière et prend le volant. Sa montre indiquait qu’il avait déjà perdu presque une demi-heure sur le délai accordé. Il démarre en trombe et prend l’autoroute, sans connaître sa destination. Son portable se remet à vibrer. Il décroche fébrilement, et la voix coupante de Mourad lui lance :
-Alors mon vieux, où es-tu ?
-Sur l’autoroute.
-La petite est avec toi ?
-Oui.
-J’aimerais entendre sa voix.
Azzedine pousse un long soupir, puis tend le portable à Ilham.
-Dis bonjour à ce monsieur.
-C’est qui ?
-Un ami.
La fillette prend l’appareil, et lance :
-Bonjour monsieur. Je suis Ilham.
Comme elle n’obtenait pas de réponse, elle rendit le mobile à Azzedine qui s’empresse de demander :
-Alors ? Quelle destination dois-je prendre ?
-Continue de rouler sur l’autoroute jusqu’à la prochaine bifurcation. Tu prendras ensuite la bretelle pour entrer dans l’agglomération, puis tu suivras le chemin sur 2 km avant de tourner à droite et d’entamer un sentier. Tu n’auras plus alors qu’à suivre la route. Je te rappellerai pour t’indiquer où je serai.
Il raccroche sans plus attendre.
Azzedine dépose son portable sur le tableau de bord et se met à réfléchir.
L’inspecteur Omar était dans son bureau. Un peu dérouté par la réponse évasive de Azzedine, il se met à marcher de long en large. D’habitude, ce dernier semblait toujours heureux de l’entendre, et faisait un brin de causette avec lui. Mais aujourd’hui, il lui avait semblé qu’il était plutôt pressé de mettre fin à la communication. Et puis, il avait dit qu’il devait récupérer Ilham de l’école.


(À  SUIVRE)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER