Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

85e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : L’inspecteur Omar est maintenant certain que Mourad est revenu harceler le jeune couple. Sans plus perdre de temps, il contacte les patrouilles de police qui se trouvaient sur l’autoroute et leur demande de repérer les véhicules de Azzedine et d’Anissa.

Azzedine, suivant les indications de Mourad, entame la montée du sentier. Le véhicule cahotait sur la piste, et il entendit Ilham s’agiter sur le siège arrière.
-Où va-t-on papa ?
-Nous promener, ma chérie.
-Je n’aime pas ce chemin.
-Moi non plus, mais il faut qu’on passe par là pour retrouver maman.
-Où est-elle donc ?
-Elle est quelque part par là. Son véhicule s’est arrêté, et elle m’a appelé pour la ramener.
Pas trop convaincue par la réponse, la petite fille se laisse aller contre son siège et ferme les yeux.
Azzedine conduisait prudemment, alors que son esprit était encombré par mille et une questions. Dans quelques minutes, le sort de sa famille se jouera. Allait-il flancher devant le chantage de Azzedine et lui remettre Ilham pour récupérer Anissa et son fils ?
Le jeu ne lui sembla pas équitable. Il jette un coup d’œil à Ilham qui somnolait, puis tente de se concentrer sur la route en lacet qui s’étendait devant lui. En imaginant son épouse et son fils, dans un endroit aussi isolé et en compagnie d’un psychopathe comme Mourad, son cœur se serre. Que va-t-il donc faire pour mettre fin à cette situation digne d’un thriller ?
Il ne savait plus que penser. N’aurait-il pas mieux fait de se confier à l’inspecteur Omar, au lieu de le rabrouer comme il l’avait fait ?
Des gouttes de sueur perlaient à son front. Il n’avait pas le choix. Mourad l’avait averti. Il risquait de ne plus jamais revoir son épouse et son fils vivants !
Son téléphone se met à vibrer.
Il décroche d’une main
tremblante.
-Alors ? Tu as entamé le chemin indiqué ?
-Oui, c’est une route escarpée. Mais je ne sais pas à quel endroit te retrouver ?
-T’inquiète, tu continueras de monter. Je ne suis plus très loin maintenant. Écoute-moi bien. Sur la colline, il y a une maison en ruine qui fait face à un figuier. Arrête-toi là.
-Bien. Mai j’aimerais savoir si Anissa et Rafik seront avec toi.
-Ne pose pas trop de questions, Azzedine. Tu sauras tout au moment opportun.
La route serpentait toujours, Azzedine jette un coup d’œil au ravin au-dessous de lui et se mord les lèvres. Anissa a dû conduire sur cette route, aussi dangereuse que déserte, et en sus supporter les menaces de Mourad. Rafik était malade. Il va falloir agir vite pour le ramener à la maison. Mais comment va-t-il agir ? Remettre Ilham à ce fou et redescendre en ville ?
Il soupire et jette par le rétroviseur un autre coup d’œil à la fillette qui dormait sur le siège arrière. La vibration du mobile le fera sursauter. Il reconnut le numéro de l’inspecteur Omar. Une seconde d’hésitation et il décroche.

(À  SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER