Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le psychopathe

91e partie et fin....

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Le cauchemar venait de prendre fin pour Azzedine et sa famille… Cependant, Anissa se sentait coupable… Elle savait que Mourad lui en voulait pour l’avoir jeté en prison et elle aurait dû prendre ses dispositions.

Azzedine fronce les sourcils :
-Tu veux dire que tu aurais dû quitter ta famille et le suivre.
-Oui… Il m’aurait peut-être tuée, mais vous seriez tous en sécurité.
L’homme pose une main sur le front de sa femme :
-Tu es sûre que tout va bien chez toi, Anissa ?
Elle déglutit :
-Je veux voir Ilham.
-Tu vas la voir dans un moment mais ce que tu viens de raconter là est insensé.
-C’est la réalité, Azzedine, je n’aurai pas dû t’épouser, ni avoir des enfants avec toi. Alors, hormis moi, et peut-être Ilham, tu n’aurais pas eu à affronter une telle
situation.
Un peu dérouté par les dires de sa femme, Azzedine se dirige vers son véhicule et ramène Ilham qui venait de se réveiller. Anissa la reçoit dans ses bras et se met à la bercer :
-Ma pauvre petite.
-Maman, où sommes-nous ?
-Quelque part dans la nature, ma chérie mais nous allons bientôt rentrer à la maison.
Elle relève les yeux vers son mari :
-Mon véhicule est toujours au sommet de la montagne. Le réservoir est vide.
-Qu’à cela ne tienne, je vais m’en occuper.
-Non, pas toi, tu ferais mieux de monter avec nous et de te rendre à l’hôpital pour soigner ton bras.
L’inspecteur Omar revient vers eux :
-Alors, la famille est saine et sauve ?
-On peut le dire pour les enfants, mais ma chère épouse semble avoir reçu un coup à la tête. Elle n’a cessé de fabuler.
-Nous allons y remédier tout de suite… Il est grand temps de rentrer les amis…
Quelques mois passent, plusieurs inculpations avaient été retenues contre Mourad, entre autres menaces, intimidation, kidnapping, agressions ... L’homme écopera de plusieurs années de prison, mais n’y passera que deux. Les médecins, ayant conclu qu’il souffrait d’une schizophrénie, jugèrent opportun de l’interner.
Anissa pouvait enfin respirer, et mener une vie plus saine auprès de sa famille. Pourtant, de temps à autre, un cauchemar viendra la replonger dans son passé. Elle se réveillait alors en pleine nuit pour faire le tour de la maison, et s’assurer que ses enfants étaient tous là. Cela dura bien longtemps, mais la jeune femme finira par enterrer ce passé qui la hantait afin de regarder l’avenir sous un œil nouveau, en se disant que la vie pouvait être belle, même si quelquefois, elle est entachée d’anecdotes mélodramatiques.

FIN
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER