Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le poissonnier

98e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Promesse tenue. La poissonnerie reprend vie et au grand bonheur de sa mère, Farida reçoit de bon matin un panier de poisson. Elle décide alors d’aller retrouver Mehdi pour le remercier. Ils tentent de se réconforter mutuellement.

Farida tente de refouler ses larmes, mais elles s’échappèrent à torrent de ses yeux. Il s’approche d’elle et lui entoure les épaules :
-Qui va donc consoler l’autre, ma chère amie ?
Elle se laisse aller contre son épaule, et se met à sangloter. Au bout de quelques minutes, elle se reprend et recule de quelques pas :
-Je suis désolée, Mehdi…
Elle regarde autour d’elle. Ils se trouvaient sur le trottoir,  non loin de la poissonnerie, mais à cette heure matinale, il n’y avait pas beaucoup de monde. Soudain, elle remarque qu’une femme les observait de l’autre côté de la rue, et reconnut Dalila.
Cette dernière traverse l’espace qui les sépare à grandes enjambées, et se poste devant elle. Les mains sur les hanches, elle lance d’une voix où brillait toute son animosité :
-Ah ! c’est encore toi, Farida ! Les os de ton fiancé ne sont pas encore refroidis, que te revoici en train de courtiser mon mari.
Mehdi tente d’intervenir, mais elle ne lui en laissera pas le temps :
-Tu es revenue pour semer encore la zizanie dans mon couple, espèce de vaurienne.
Farida ouvrit la bouche pour prononcer quelque chose, mais Dalila poursuit sur sa lancée :
-Ne tente surtout pas de nier que Mehdi t’avait prise dans ses bras… Je vous ai vus de mes propres yeux.
Mehdi put enfin s’interposer entre elles. Il tire violemment sa femme par le bras :
-Dalila ! Cela suffit… Que fais-tu donc de bon matin dans ce quartier ?
-Et elle ? (Elle tendit son index vers Farida). Que vient-elle faire chez toi ?
-Lui payer le poisson qu’il vient de nous livrer, lance Farida d’une voix à peine audible.
-Le poisson ? Laisse-moi donc rire…Le poisson c’est mon idiot de mari… Tu lui as tendu un hameçon et il a mordu plein dedans…
Rouge de colère, Mehdi tire encore sa femme par le bras :
-Assez Dalila, tu vas rentrer tout de suite à la maison, ou je ne serais plus responsable de mes actes…
-Hein ? Tu... Tu veux dire que tu vas me frapper devant cette voleuse d’hommes...
Il voulut l’empêcher de s’approcher de Farida, mais elle fut plus prompte que lui. Sans prendre en considération la foule de curieux qui commençaient à s’agglutiner autour d’eux, Dalila tendit sa main et agrippe la jeune femme par les cheveux, avant de se mettre à lui donner des gifles… Surprise, cette dernière n’aura pas le temps de réagir… En une fraction de seconde, elle est déséquilibrée et traînée sur le sol mouillé du trottoir… Dalila, folle de rage,  s’acharne  alors sur elle,  en lui donnant des coups et en lui mordant  les oreilles.  Dans sa crise, elle ne voyait, ni n’entendait personne. Mehdi tente de séparer les deux femmes…Quelqu’un se détache de la foule pour lui prêter main-forte. Dalila abandonne enfin la partie…Elle crache par terre avant de lancer :
-Tente encore de t’approcher de lui et je t’enterrerai vivante…
Mehdi aide Farida à se relever, puis lance à sa femme :
-Dalila… Par trois fois, et devant tous ces gens,  tu es répudiée.
Elle pâlit :
-Tu… Tu ne penses pas à ce que tu dis Mehdi. Tu me répudies devant cette…
-Tu es répudiée, tu es répudiée, tu es répudiée.

(À SUIVRE) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER