Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

9e partie

Résumé : Après le dîner, Yamina sert un thé à son mari. Ils entament alors une conversation entre eux pour déterminer leurs sentiments réciproques… La jeune femme parle de concessions, ce qui ne parut pas être du goût de son époux.

 

Il se lève et vint s’agenouiller
devant elle en prenant ses deux mains :
-Je veux entendre des mots gentils, Yamina. Je veux que tu me dises que tu as consenti à devenir mon épouse parce que tu m’aimes.
Elle ferme les yeux et pousse un long soupir :
-Oh ! Slimane… Oh ! Simane, si tu savais ce que j’avais enduré avant de t’avoir rencontré !
-Je pense l’avoir bien deviné. Tu m’en as déjà parlé, rappelle-toi…
Il secoue la tête :
-Pourquoi détournes-tu donc la conversation ? On parlait d’amour et de respect…
Elle déglutit :
-Je te mentirais en te disant que je suis folle de toi, mais je sens que je commence à ressentir beaucoup d’affection…
-De l’affection ? On ressent de l’amour envers son mari, ma
chérie…
Elle soupire :
-Je suis désolée, Slimane… Je... je commence à peine à te connaître… Nous ne sommes mariés que depuis quelques mois, et  tout est encore flou dans ma tête.
Il se relève et soupire à son tour :
-Je comprends…
Il te faudra du temps pour t’habituer à ta nouvelle vie…
-C’est ça… Cependant, je peux te certifier d’ores et déjà, que tu ne m’es pas indifférent. Je... je t’apprécie énormément, Slimane… Tu es si attentionné et si gentil avec moi, et je finirai peut-être par t’aimer comme tu le conçois.
-Oui, mais en attendant, tu
m’apprécies…
Il ôte ses lunettes et les essuies, puis les dépose sur le guéridon, avant de boire la dernière goutte de thé qui restait au fond de la tasse :
-Je suis fatigué ma chérie… Je pense que je vais me coucher…
-Heu… oui, va te reposer…
-Et toi, tu ne veux pas te mettre encore au lit ?
-Heu… non, pas encore… Je n’ai pas sommeil, je crois que je vais regarder un film…
-Bien... alors, bonne nuit !
-Bonne nuit ! Slimane.
Yamina se reverse du thé et prend la télécommande pour zapper. Elle passe en revue quelques chaînes, puis fixe son choix sur un film classique en noir et blanc qu’elle avait déjà vu il y a quelques années. En somme, l’histoire était ce qu’il y avait de plus banal, mais elle avait beaucoup apprécié le jeu des acteurs, et  revoyait le film avec plaisir… Cependant, au bout de quelques minutes, la concentration lui fera défaut…
Elle repense à la conversation qu’elle venait d’avoir avec son mari et comprenait sa déception quand elle lui avait avoué qu’elle ne ressentait que de l’affection envers lui. Ne l’avait-elle pas offusqué en lui dévoilant une réalité à laquelle il ne s’attendait pas ?
Elle savait que contrairement à elle, Slimane l’aimait… Il était aux petits soins avec elle, ne lui refusait rien, lui offrait des présents, la faisait rire, et tentait de répondre à tous ses besoins sans rechigner… Et elle dans tout ça ?


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER