Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

La brûlure de la braise

9e partie

Résumé : Saâd se met à me narrer l’histoire de sa vie. Il remontera jusqu’à ses origines nomades. Et à mon grand étonnement, il me dévoilera qu’il était le fils d’un berger et qu’il vivait avec sa famille dans un village oublié de tous.

 

-Comme j’étais censé être le second homme de la famille, poursuit-il, ma mère insistera auprès de mon père pour m’inscrire à l’école. Un privilège que j’obtiendrais dès l’âge de six ans.
L’établissement scolaire se trouvait à environ cinq kilomètres de la maison. Mon père m’accompagna les premiers jours, puis une fois habitué à cet itinéraire, je m’y rendais tous les matins sans faire trop de chichis, parfois avec des élèves plus âgés que moi, qui habitaient les environs.
J’étais plutôt heureux de quitter la maison et de découvrir un monde loin de celui que j’ai toujours connu. L’instruction me fascinait. J’avais vite fait de m’initier à la lecture et à l’écriture.
Mes enseignants ne cessaient de faire mes éloges et de me citer en exemple. Le cycle primaire s’avéra un bon parcours pour mon petit cerveau qui, assoiffé, demandait toujours plus de connaissances. Je passais mes vacances à lire et à dévorer des ouvrages recommandés par mes instituteurs qui me prévoyaient un brillant avenir.
Cependant, ces heures d’apprentissage et d’évasion ne plaisaient pas trop à mon paternel qui trouvait que je perdais mon temps à “regarder” ces amas de pages qui allaient sûrement faire de moi un paresseux de la première catégorie. Qui donc lui succédera dans la gérance de son cheptel ? Je devrais plutôt m’initier au métier de mes ancêtres.
Ma mère qui veillait au grain prenait alors ma défense. Elle sermonnait mon père et lui répétait à chaque fois que ces livres étaient un véritable trésor et que, grâce à eux, j’allais devenir quelqu’un de bien qui finira par quitter ces lieux maudits où la misère sévissait.
-Saâd ne sera jamais berger, lançait-elle avec un air courroucé, qui irritait mon père.
-Non. Mon fils est né pour faire carrière dans un domaine bien plus important et fréquentera des gens de haut niveau, qui n’auront rien à voir avec ces maquignons qui te tournent autour, et qui ne sont pour la plupart que des bandits de grands chemins.
Outré, mon père brandissait sa canne, puis remettait son chèche, avant de quitter les lieux. J’embrassais alors ma mère et retournais à mes lectures en ayant l’impression de triompher sur la vie.
J’arrive à la fin du cycle primaire et décroche haut la main mon entrée au cycle moyen.
Vers la fin de l’année, l’école organisera une cérémonie de remise des prix. Mes parents furent invités à y assister. Excédé par cet imprévu à son programme quotidien, mon père tente de se dérober à cette invitation. Mais c’était compter sans la présence de ma mère qui lui fera face encore une fois : ne suis-je pas son unique garçon ? Ne suis-je pas la fierté de la famille et son avenir ? N’a-t-il pas honte de se détourner de moi pour s’occuper de son bétail ?
Sans plus attendre, elle met son voile et me prend la main. Mon père se verra contraint de nous suivre en gesticulant et en marmonnant des phrases incohérentes.
Sans prendre en considération son manège, ma mère se dirige d’un pas ferme vers le bord de la route pour attendre l’unique bus de la journée qui passait par là à cette heure-ci.


(À  SUIVRE)
Y. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER