Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Salah Hadjab, président du Collectif contre la Cherté des Transports vers l’Algérie (CCTA)

“Ces pratiques éloignent la diaspora algérienne de son pays d’origine”

Liberté : Vous militez depuis quelques années pour que le prix des titres de voyage en Algérie soit abordable. Pensez-vous que votre appel a une chance d’être entendu ?
Salah Hadjab : Nous utilisons tous les moyens pour plaider notre cause, y compris la justice. Nous avons réussi à sensibiliser de nombreux Algériens de France à la nécessité de se défendre, y compris en réclamant systématiquement des indemnités en cas de retards ou d’annulations des dessertes. Nous organiserons le 12 septembre une réunion publique à Paris pour expliquer davantage à nos compatriotes leurs droits et les démarches à suivre pour les obtenir. Cela même si notre association souffre d’un problème de reconnaissance surtout de la part des autorités algériennes.

Les Algériens de l’étranger se plaignent continuellement de la cherté des billets. Pourquoi les prix restent-ils aussi exorbitants ?
Cette question mérite effectivement d’être posée, y compris pour les vols intérieurs. Il est quand même inadmissible qu’un billet d’avion Lille-Alger atteigne 700 euros en période de pointe. Cela s’explique essentiellement par des pratiques de fausse concurrence dans un marché qui n’est pas aussi ouvert qu’on le croit. Air Algérie partage la grande partie des lignes avec son faux concurrent Aigle Azur et laisse quelques vols pour les autres compagnies comme Air France, bridées par des accords bilatéraux. Les compagnies low cost étrangères telles que Ryain Air et Easy Jet sont interdites en Algérie. Au niveau du transport maritime, la situation est identique : Algérie Ferries (ENTMV) a un seul faux concurrent, la SNCM française, qui est obligée de s'aligner sur ses tarifs. Résultat, ce genre de pratiques affecte terriblement le tourisme. Pis, il éloigne la diaspora algérienne de son pays natal.

Outre les prix des billets, votre association dénonce également les conditions de prise en charge et d’accueil des voyageurs en Algérie ? Que déplorez-vous exactement ?
Nous déplorons les conditions d'achat de billets. L’accueil du personnel des compagnies nationales est souvent glacial et arrogant. Il n’y a aucune transparence dans la vente des places en promotion.
Les conditions de voyage peuvent être également exécrables, avec le lot des retards et des annulations des dessertes. À l’arrivée, les ports essentiellement se transforment en véritables parcours de combattant.
Les scanners sont souvent en panne. Les douaniers pas toujours corrects. Il faut en plus faire la queue pour assurer sa voiture car les polices contractées à l’étranger ne sont pas reconnues en Algérie !


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER