A la une / Reportage

OUED GOUSSINE (CHLEF)

Les derniers plongeons des vacanciers de Boucheghal

Les derniers estivants profitant de la beauté naturelle de la plage de Boucheghal. © D.R.

“Ici, on oublie toutes nos tracasseries, on décompresse et on se prépare convenablement afin d’aborder chacun, sous les meilleurs auspices, une nouvelle saison de labeur une fois les vacances terminées”, témoignent des visiteurs.

Située dans la commune d’Oued Goussine entre les deux villes côtière de Ténès et de Béni Haoua (chef-lieu de daïra), la petite et charmante localité de Boucheghal est surtout connue pour être l’une des plus belles et des plus des attirantes de par la splendeur de ses plages et de son riche patrimoine naturel qui fascinent continuellement ses visiteurs. Pour le président de l’APC d’Oued Goussine, Abdelkader Hassani, la localité de Boucheghal a toujours été le point de chute des estivants qui y arrivent de l’ensemble du territoire national et même de l’étranger. “Contrairement à la période hivernale, l’animation est grandiose durant chaque été compte tenu du nombre impressionnant de vacanciers qui viennent à Boucheghal pour profiter de la tranquillité, du repos, du calme, de la fraîcheur et de la mer. Ici, on oublie toutes nos tracasseries, on décompresse et on se prépare convenablement afin d’aborder chacun, sous les meilleurs auspices, une nouvelle saison de labeur une fois les vacances terminées”, dira Abdelkader Hassani au bord de la plage centrale de Boucheghal. Selon lui toujours, la ville de Boucheghal a abrité depuis le début de l’actuelle saison estivale qui tire à sa fin, de nombreux évènements culturels, de loisirs et autres qui ont permis aux estivants présents de savourer agréablement, encore plus, leur séjour dans cette localité. “La localité a accueilli durant plusieurs jours une importante campagne de sensibilisation contre les accidents de la route organisée par le groupement de la Gendarmerie nationale de Chlef intitulée ‘Ensemble pour un été sans accident de la route’. Ont participé à cette campagne de nombreux estivants en plus de l’ensemble des jeunes du centre de vacances de la wilaya qui se trouve à quelques mètres seulement de la principale plage. Des soirées artistiques, des tournois sportifs et des rencontres éducatives ont également eu lieu  dans le même centre de vacances durant les toutes trois sessions dont la dernière vient tout juste de s’achever”, ajoute Abdelkader Hassani qui était accompagné du chef de daïra de Béni Haoua à laquelle est rattachée la commune d’Oued Goussine, Mohamed Hebri. Celui-ci a également fait savoir, de son côté, que “toutes les dispositions sécuritaires et organisationnelles qui permettent à nos hôtes vacanciers de passer chez nous un agréable séjour ont été prises bien avant le lancement de la saison estivale et à travers tout le littoral de la daïra”. Néanmoins, le même responsable reconnaît que la région manque malheureusement de quelques voies de communication “et dont la réalisation s’avère plus qu’indispensable afin de recevoir plus de vacanciers même durant la période hivernale car notre région dispose également d’un riche patrimoine forestier et sites historiques et archéologiques qui méritent d’être visités et découverts”.

Des plages et des grottes insolites
À Boucheghal, il existe des plages insolites et qui ne sont visibles que lorsque nous prenons le large. Uniques, fascinantes et retirées, ces plages gardent toujours leur aspect sauvage et exotique. Pour y arriver, il faut indéniablement prendre le large et virer vers l’est au moyen de petites barques à partir de la plage centrale. Bien sûr, ces plages sont cachées sous de grandes falaises qui longent la RN11 entre Alger et Oran en passant par le littoral. “Elles sont nombreuses, d’une beauté et d’un charme qui étonnent chaque visiteur”, nous diront d’emblée et avec fierté les sapeurs-pompiers qui nous faisaient visiter les lieux au moyen de leur zodiac de service. Certaines de ces mêmes plages, propres et dont l’eau claire est d’une limpidité extrême, offrent à leurs visiteurs d’étonnantes surprises. “Comme vous le voyez, chacune de ces plages se trouve juste à proximité de grottes dont la fraîcheur conservée le long de l’année, attire de plus en plus des familles qui y séjournent durant toute la période estivale pour fuir la suffocante chaleur de l’extérieur. Regardez comme cette eau est claire. Nous pouvons facilement voir n’importe quel objet se trouvant au fond de la mer. L’endroit ne reçoit que peu de monde, c’est pourquoi il garde toujours sa propreté et son état naturel puisqu’il est peu fréquenté. C’est aussi un lieu où certaines espèces animales y trouvent refuge à l’exemple de ces oiseaux rares que vous voyez. Vous n’avez pas remarqué aussi que l’odeur que nous sentons actuellement ici diffère de celle que nous respirons ailleurs ? L’endroit est également surveillé et de près par les éléments de la Gendarmerie nationale qui nous accompagnent dans nos sorties en mer dès que possible. Même les propriétaires de barques qui font la navette entre la plage centrale de Boucheghal et ces endroits pour y ramener des familles, sont tous recensés chez nous”, racontent encore les mêmes sapeurs-pompiers.

“Il y trois ans, l’ambassadeur de Croatie est passé par là”        
Alors qu’ils nous faisaient découvrir des lieux magiques qui nous font rêver de par leur exceptionnelle fascination et aussi de par leur beauté qui ne cessaient de nous séduire le long de cette visite que nous voulions qu’elle dure longtemps, nos interlocuteurs n’arrêtaient pas de nous combler d’intéressantes informations concernant ce site tant attirant. Ils nous ont également fait savoir qu’outre des familles, des vacanciers et même des scientifiques et chercheurs universitaires qui viennent fréquemment ici des quatre coins du pays et même d’ailleurs, une visite a attiré leur attention et ils n’arrivent toujours pas l’oublier. Il s’agit selon eux de celle effectuée, il y a quelques années de cela par son excellence l’ambassadeur de Croatie. “Une fois arrivé sur les lieux, ce diplomate  était ébahi de par ce qu’il découvrait certainement pour la première fois. Devant chacune de ces plages et de ces grottes, il n’arrêtait de contempler avec une certaine émotion l’ensemble des lieux. Il avait même dit qu’il n’avait jamais vu une telle beauté naturelle auparavant. Il voulait visiter toutes les grottes et c’est ce qu’il avait obtenu tout en demandant auprès de ceux qui l’accompagnaient (des Algériens bien sûr) de prendre sérieusement soin de ce riche patrimoine que compte l’Algérie. Il avait même lancé en fin de sa tournée qu’il comptait revenir un jour car, selon lui, cela lui tenait à cœur”, se souviennent nos sapeurs-pompiers qui se dirigeaient vers l’un des grands rochers que compte le site.
Le rocher en question, d’une hauteur de 12 mètres environ, est situé non loin de l’une des plages et de ses grottes. Du haut de celui-ci (le rocher), un groupe de jeunes, une dizaine d’estivants, nous saluaient tout en nous demandant aussi de nous rapprocher d’eux. Chose faite, ils nous lancent qu’ils étaient en train d’effectuer les derniers plongeons de cet été à Boucheghal. Alors que les plongeons se succèdent, ceux qui attendent leur tour se confient à nous. “Nous sommes un groupes d’étudiants. Nous habitons Hydra à Alger et cela fait des années que nous sommes devenus fous amoureux de cette charmante petite ville, de ses adorables sites et de ses plages. Tout le monde nous connaît ici. Nous sommes fidèles à cette localité et à ses habitants qui sont adorables, accueillants et hospitaliers. Nous attendons avec impatience notre retour vers ces lieux qui nous ont marqué à vie. Notre pays est beau et nos vacances, nous les passons ici. Même pendant la période hivernale, nous n’oublions jamais cet endroit puisque nous y effectuons périodiquement des parties de pêche et de chasse. La région est tellement riche en patrimoine (touristique, historique, faune et flore entre autres) qu’il le faut préserver et ne jamais l’abandonner”, lancent ces jeunes en savourant leurs derniers plongeons de cet été qui a été marqué, à Boucheghal, par l’affluence de nombreuses de familles qui ont également brillé par leur présence durant les veillées nocturnes au bord de la mer, dans les crèmeries, dans les salles de spectacles ou encore dans d’autres endroits à l’air libre. Tout le monde nous a fixé rendez-vous à Boucheghal l’été prochain.


A. C.