Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Reportage

“Nous avons beaucoup de choses en commun avec l’Algérie”

“La Macédoine, qui compte 2 millions d’habitants, se singularise par plusieurs types de tourismes. Du tourisme balnéaire au tourisme culturel, historique, religieux, en passant par  le tourisme médiéval et le tourisme hivernal (ski en montagne). Ses habitants ne chôment pas tout au long de l’année. Des séjours touristiques à différents prix sont proposés aux touristes. La nourriture locale est préparée à base de produits bio cultivés dans des champs avoisinants. Le client est vraiment, chez nous,  considéré comme un roi”, a déclaré à Liberté le gouverneur de la Macédoine, M. Apostolos Tzitzikostas. Interrogé sur les retombées de la crise économique du pays sur le secteur touristique, le gouverneur lancera que ce segment économique n’est nullement affecté par les effets de la crise, «bien au contraire, on s’attend à une saison touristique plus rentable que celle de l’année dernière, avec une croissance de 50%”. Le gouverneur rappellera que la Grèce a accueilli, l’année dernière, quelque 16 millions de touristes. Et la région de Macédoine a enregistré pas moins de 2 millions de visiteurs étrangers. Abordant les relations algéro-grecques,
M. Tzitzikostas a rappelé : “Nous avons beaucoup de choses en commun avec l’Algérie qui est un grand pays ami, nous partageons notamment la Méditerranée”.
À la question de savoir s’il existe des projets de coopération ou de jumelage entre cette région et des villes d’Algérie, M.  Tzitzikostas a souligné que “les Grecs sont des gens très ouverts sur le monde. Évidemment qu’ils sont intéressés à venir investir en Algérie dans différents domaines. Il y a de bonnes intentions dans ce sens”.


H. H.