Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Réouverture du stade du 5 juillet

Sécurité des supporteurs: les négligences persistent (VIDÉOS)

Montage Liberte-algerie.com

L'enceinte du 05 juillet est encore au stade de chantier. Sa réouverture  jeudi dernier a été l'occasion de le vérifier en intra-muros à l'occasion du derby: USM El Harrach - NA Hussein Dey. Liberte-algerie.com était avec les supporteurs des deux clubs  pour constater que finalement les travaux effectués durant cette période de fermeture concernaient essentiellement la façade, le visible. Le terrain est opérationnel, les tribunes supérieures le sont également, mais les parties invisibles, celles que connaissent (et subissent) les supporteurs, sont loin d'être rénovées. À cela, il faut ajouter l'état des projecteurs et bien d'autres "détails".  

Deux ans de travaux après, le stade du 5 juillet a réeouvert jeudi en grande pompe. Au programme était prévu un derby algérois et des festivités d'avant match. Au bout, une rencontre d'un niveau très médiocre et un stade toujours en chantier. La première remarque concerne la sécurité des supporteurs. Les mêmes risques ou presque qui étaient encourus avant la fermeture du stade, il y a deux ans, sont toujours d'actualité. 

Le plafond des couloirs du stade (sous les tribunes supérieures) ©SalimKOUDIL/Liberte-algerie.com

 

Le plafond des couloirs du stade (sous les tribunes supérieures) ©SalimKOUDIL/Liberte-algerie.com

Les images de la vidéo en dessous, prises jeudi dernier durant le match, en témoignent. Les plafonds des couloirs au dessous des tribunes supérieures du stade sont dans un piteux état. Les supporteurs passent dessous tout au long de la rencontre surtout durant la pause du match. Une bonne partie des carreaux de faïence est tombée et ne fait plus partie du "décor".

Vidéo réalisée par Salim KOUDIL/Liberte-algerie.com

 

Tous les plafonds (ceux de la partie gauche et droite du stade) sont dans le même piteux état. Ils datent de la période d'avant fermeture (septembre 2013). La rénovation commencée depuis deux ans n'a finalement pas touché ces parties du stade, qui; il est vraie, ne sont pas visibles. Toutefois il faut noter qu'il y a toujours sur place un échafaudage (voir vidéo), qui témoigne, au moins, de l'intention de faire des travaux sous les tribunes supérieures. 

Faut-il rappeler les raisons qui ont provoqué la fermeture du stade! C'était le 21 septembre 2013. deux supporteurs étaient tombés...tribunes supérieures pour s'écraser dans les couloirs. Un effondrement qui avait été expliqué par la vétusté. Cette dernière reste toujours d'actualité et les images de Liberte-algerie.com sont là pour tirer la sonnette d'alarme avant que d'autres drames surviennent. 

Les projecteurs: déjà défaillants!

La majeure partie de la rencontre s'est déroulée sous les projecteurs (le match a débuté à 18h09). Toutefois la lumière n'a pas jaillit de partout. Plusieurs projecteurs n'ont pas été allumés. Une défaillance déjà? 

©Yahia MAGHA/Liberte-algerie.com

©Yahia MAGHA/Liberte-algerie.com

Dans son émission radiophonique de ce vendredi matin, le journaliste sportif de la radio chaîne 3, Maâmer Djebbour, indiquait que le DG du stade avait donné une explication. La non utiliation de tous les projecteurs aurait été un "choix" réfléchi. Invité à cette émission, le président de la JSK, Mohand Hannachi,n'a pas hésité à lancer au journaliste "c'est surtout une preuve que ce directeur n'a rien à voir avec le football".

Du pain à gogo... 

A la pause du match, un camion était déjà installé pas loin du "flambeau", au milieu des deux galeries de supporteurs. Ces derniers se sont dirigés en courant pensant y trouver des sandwichs .

Vidéo réalisée par Salim KOUDIL/Liberte-algerie.com

Première bonne nouvelle pour eux, c'était gratuit avec une distribution par les membres de la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs (DJSL) de la wilaya d'Alger . La seconde nouvelle, "c'est juste des morceaux de pain" criera un jeune harrachi pour calmer l'ardeur de ses amis qui arrivaient eux aussi, en courant "ce qui a été gratuit c'est l'entrée, le pain, et l'eau dans ces robinets installés dehors, alors ne demandez pas plus" continua-t-il à crier tout en souriant et en s'adressant à quelques jeunes qui commençaient à grogner. 

Les services de sécurité en force et en "détails" 

Le fait le plus marquant de cette journée est sans aucun doute l'énorme cadrage sécuritaire. Tout autour du stade jusqu'à l'intérieur, les policiers étaient omniprésents. L'entrée au stade, en plus d'être gratuite, elle était  très surveillée. Les policiers y pratiquaient un "délit de faciès" bien particulier. Ils faisaient le tri à l'entrée en demandant à tous les jeunes, boutonneux ou pas, leur carte nationale d'identité. Le mot d'ordre était d'empêcher les mineurs "non accompagnés" d'entrer dans l'enceinte du stade. Les fouilles étaient très stricts.

©SalimKOUDIL

©SalimKOUDIL

Presque tout était interdit: les briquets, les fumigènes, les stylos, les drapeaux de pays étrangers et même...la presse papier. D'ailleurs un jeune s'est vu refuser l'entrée parce qu'il avait  journal  dans la poche et le policier qui lui explique la raison "vous allez revenir sur vos pas, et mettre le journal où vous voulez et après revenez". À la stupéfaction du jeune, l'homme en bleu essayera toutefois de lui expliquer "mais il est tout à fait possible qu'on vous enlève ce journal et qu'on le brûle dans les tribunes". Un argument loin d'être convaincant . Dès le début du match des jeunes de la DJSL distribuaient aux supporteurs des appels au fair-play sous forme de...tracts en papier.

Et le match!

Concernant le match en lui même, presque rien à dire si ce n'est les buts inscrits par l'USMH à la fin de chacune des mi-temps. Si le coach des Verts cherchait des arguments pour expliquer son choix de ne pas faire appel aux joueurs locaux, ce derby serait sa meilleure réponse.Le niveau de jeu pratiqué par les deux équipes était très décevant. D'ailleurs les joueurs donnaient l'impression d'avoir de lourdes jambes tout au long de la rencontre. Le plus vif parmi eux n'était autre que Younes Sofiane, c'était le joueur le plus âgé, sur le terrain ( 33 ans en novembre prochain). Le public a eu rarement à se soulever pour de belles actions de par et d'autres. Et dire que l'USMH est leader de la ligue 1 Mobils et le NAHD est la seule équipe qui a pu battre en ce début de saison, l'USMA, le demi-finaliste de la ligue des champions d'Afrique, 

Vidéo réalisée par Salim KOUDIL/Liberte-algerie.com

Les pompiers, qui avaient pris place au milieu du "flambeau", ont essayé tout au long de la rencontre, et à leur manière, de mettre de l'ambiance (vidéo en dessous).

Vidéo réalisée par Salim KOUDIL/Liberte-algerie.com

Ils ont été plus "bruyants" que les supporteurs. Ces derniers avaient eu rarement d'occasions de se soulever. 

Les spectateurs-lecteurs 

Un de nos lecteurs  a envoyé à Liberte-algerie.com une photo affirmant qu'il l'avait prise avec son smartphone, jeudi, lors du match USMH - NAHD au stade du 5 juillet. 

©D.R.

Il précise que la photo montre l'état d'une partie des gradins du flambeau (toutes les tribunes inférieures, celles dédiés au supporteurs, sont en béton). On y voit également des prospectus, qui ressemblent à ceux distribués par la DJSL. D'autres photos encore circulent sur les réseaux sociaux pour dénoncer les "failles" constatés lors de cette réouverture. 

Ainsi le danger est toujours présent dans l'enceinte du stade du 05 juillet. Deux ans de travaux n'ont pas suffit. Pour ce match derby, il n y avait pas foule ni grand enjeu, et peut être que le pire a été évité. Le risque sera encore plus grand lorsqu'il s'agira de grandes rencontres, derbys ou matchs internationaux. 

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER