Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

«Les portes du soleil : Algérie pour toujours»

Un film d'action aux allures "hindou"

©D.R.

Le film d’action « Les portes du soleil : Algérie pour toujours », a visiblement su charmer le public algérois. Venues nombreux, plusieurs personnes se sont déplacées à la salle Ibn Khaldoun durant la semaine du 18 au 31 mars. Liberte-algerie.com était présente à la première projection, le samedi 28 mars, programmée à 13h. Le constat : Une salle, à moitié comble, avec un public composé de jeunes, femmes, et hommes, âgés entre 12 et 40 ans. Il y avait également, ce qui est un fait rarissime en Algérie (mis-à-part les avant-premières et festivals de cinéma) des mamans accompagnant leurs enfants. La majorité des spectateurs sont sortis contents de la salle, mais pour les cinéphiles habitués aux films hollywoodiens « Les portes du soleil : Algérie pour toujours », ne peut-être qualifié de « film d’action ». Pour Mohamed, 30 ans, « ce film me rappelle les films "hindou", trop de bruit pour rien », a-t-il indiqué à Liberte-algerie.com.

Une autre spectatrice, Hayat, est du même avis, « je n’ai pas compris quelques scènes, par exemple Mike Tyson n’avait pas besoin de justifier sa présence en Algérie, et Lorie, la soit disant criminelle qui tire avec sang-froid en inclinant sa tête, comme le clown de "Ça"...C’est un scénario tiré par les cheveux ».

Le film a été également cité lors du dernier Forum de « Liberté ». La ministre de la culture, Nadia Labidi avait félécité Zakaria Remdane, lproducteur, et au même temps acteur principal, du film. « C’est un film qui a eu beaucoup de succès, sans bénéficier de budget du ministère de la culture », a-t-elle déclaré. Tout en ajoutant que le jeune producteur est « à encourager ».

Pour revenir à la projection de samedi passé, un garçon a attiré l’attention. Il s’appelle Walid, 13ans. A la fin de la projection, et alors que la salle était presque vide, il est resté jusqu’à la fin du générique, en le lisant du début à la fin, Questionné sur ce qui susciter autant d’intérêt,,  le jeune garçon répondit sans hésitation  : « Je le lis pour voir s’il y a des noms chinois, car j’ai entendu dire que les réalisateurs des cascades dans le film étaient des asiatiques » …

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

Publié dans : cinéma

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER