Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Rétrospective 2015

UNE DOUZAINE DE PROJETS D’USINES

Industrie automobile : du montage… en attendant !

L’année 2015 a été marquée par l’émergence d’une douzaine de projets dans l’industrie automobile. Après le long épisode de Renault Algérie Production (RAP) basé à Oued Tlélat (Oran), où la Symbol “made in Algeria” est montée, c’est autour de Peugeot Algérie d’afficher son ambition d’installer une usine pour le montage de trois modèles, à savoir Peugeot 301, Peugeot 208 et Citroën C-Elysée. Les spéculations vont bon train, Peugeot Algérie Production s’installera également à Oued Tlélat. Suite à la publication du cahier des charges dans le Journal officiel obligeant les concessionnaires automobiles à développer une activité industrielle ou semi-industrielle, plusieurs projets ont été annoncés. Le troisième émanera du groupe Ival qui veut installer, avec Iveco, une usine de montage de véhicules utilitaires à Bouira. Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) apposera vite son empreinte et invitera du beau monde à Alger, dont des patrons de l’industrie, pour annoncer en grande pompe ce projet qui promet des résultats certains pour une industrie naissante. Le groupe Saida emboîtera le pas et annonce l’ouverture d’une usine de montage du camion Scania. Jac Motors, via son concessionnaire mondiale Emin-Auto, fera de même et révèle que son usine sera implantée à Aïn Témouchent. Les Chinois, dont Lifan, s’emballent. Ils annoncent, eux aussi, l’ouverture d’une usine de montage avec des perspectives d’intégration locale élevées. Les Iraniens, avec la société Saipan, entrent en lice avec le groupe Tahkout, à travers Cima Motors, et annoncent qu’un contrat a été signé entre les deux parties pour le montage de véhicules utilitaires, touristiques et la fabrication de pièces de rechange. Nissan Algérie, le doyen du secteur, sort de sa réserve et publie un communiqué dans lequel il fait part d’un mégaprojet automobile en Algérie. Bref, l’année 2015 a été prometteuse en termes d’effet d’annonce, certes, mais faudra-t-il aller jusqu’au bout d’une industrie automobile privée naissante. L’avenir nous le dira.

F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER