Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Rétrospective 2015

LE DÉFICIT AVOISINE 210 000 UNITÉS EN 2015

Véhicules neufs : le crash !

Les concessionnaires automobiles ne sont pas prêts d’oublier l’année 2015. Une année qui constitue un virage décisif pour ceux qui sont appelés à résister à l’arsenal juridique déployé par le gouvernement pour assainir un marché marqué par une anarchie sans précédent, notamment entre 2010 et 2014. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les représentants des constructeurs étrangers n’ont pas dépassé le seuil de 260 000 unités à fin 2015, selon les portefeuilles de commandes en possession des Douanes, des ports et des services des Mines. Autrement dit, et par rapport aux prévisions de décembre 2014, le déficit avoisine 240 000 unités, dont 200 000 unités étaient destinées aux clients particuliers. Dans les ports de Djendjen (Jijel) et de Mostaganem, on évoque 45 et 50% de baisse d’activité. Certains concessionnaires parlent de “crash”, d’autres de “sanction”. Mais, pour les plus avertis, il s’agit d’un “début d’assainissement auquel les concessionnaires sont appelés à s’adapter”. D’autant que le ministère de l’Industrie et des Mines a assujetti le renouvellement des agréments à des conditions draconiennes. Celui-ci, contre vents et marées, a fermé le jeu, poussant les concessionnaires à faire preuve d’imagination afin d’investir sur des activités industrielles ou semi-industrielles. Piégés par un cahier des charges, par ailleurs très controversé, les importateurs de véhicules neufs butent sur la pénurie. Même le ministère du Commerce s’est immiscé pour dénoncer une catastrophe prévisionnelle. Selon les données en notre possession, les importations ont baissé de 37%, passant de 4,8 en 2014 à 3 milliards de dollars en 2015. Et elles ont enregistré une tendance baissière sur les marques européennes (françaises et allemandes), les marques chinoises, elles, ont connu une hausse notable. Signalons, enfin, que des baisses sensibles seront enregistrées en 2016 avec l’introduction des licences d’importation pour les véhicules pour les plafonner à 400 000 unités.

F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER