A la une / Santé

Éducation thérapeutique du patient

L’importance de l’adhésion du malade à son traitement

La démarche éducative auprès de personnes en traitement médicamenteux de longue durée, menée par des professionnels de la santé, n’existe pas en Algérie de manière structurée.
Cependant, elle est en cours d’élaboration et de conceptualisation, et nous pouvons espérer une reconnaissance prochaine à travers la nouvelle loi sanitaire.
L’éducation thérapeutique, c’est rendre au traitement une perspective évolutive, répondant à un besoin permanent de réévaluation, garantir au patient une démarche progressive dans l’apprentissage des gestes et des nouvelles habitudes, c’est entreprendre de travailler en collaboration avec une personne qui traverse une crise et qui nécessite un soutien important.
Dans ce sens, le pharmacien joue un rôle-clé au côté du médecin pour donner progressivement à la prescription médicale une allure de “projet”.
Cette notion de projet thérapeutique est centrale dans la construction d’une adhésion du malade à son traitement.
Diagnostic et traitements doivent être abordés de nouveau par le pharmacien, dans la perspective d’un ajout ou de la répétition d’informations scientifiques et médicales, mais aussi pour offrir une écoute compréhensive, pour entendre les mots et les termes utilisés par le patient, ainsi que son ressenti immédiat.
Le pharmacien est un interlocuteur privilégié de la personne affectée d’une maladie chronique, pour autant qu’il ne se substitue pas au médecin ; il devient un “médiateur”, aidant le patient à reformuler ses impressions pour analyser systématiquement son expérience thérapeutique et l’aider à transmettre son vécu au médecin, notamment en cas de difficultés majeures ou ponctuelles.
Les acteurs de santé, médecins, pharmaciens, soignants, doivent donc, dans une perspective d’éducation, accepter de partager les choix de laisser progressivement des parts d’autonomie, de déléguer au patient, voire aux proches, la gestion des médicaments, conformément à leur bon usage.


N.H.