Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Soleil HEC/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

BIG DATA : Ou comment les géants du WEB nous surveillent

©D.R.

3.42 Milliards d’internautes, 2.31 milliards de personnes inscrites sur les réseaux sociaux, et près de 50 mille GO de données créées par seconde d’ici 2018,Internet prend une place grandissante dans nos vies. Les géants du WEB l’ont bien compris et tentent de connaitre nos habitudes quand nous surfons sur le web, quitte à aller un peu trop loin. Le BIG DATA s’impose comme l’outil par excellence de ces derniers pour s’immiscer dans notre quotidien. Suivez le guide.

D’abord, qu’est-ce que la BIG DATA ?

Traduit littéralement en « données de masse », le BIG DATA c’est avant tout des programmes faits pour exploiter des bases de données extrêmement volumineuses, regroupant des informations relatives à des groupes de personnes. Votre adresse, date de naissance, numéro de téléphone, habitudes, lieux de travail, votre banque, sont tant de données que le BIG DATA traite grâce à des algorithmes très avancés  afin d’enrichir la curiosité des grand groupes concernant leur clientèle (autrement dit vous et moi). Politique, sport, grande consommation et j’en passe, aujourd’hui le BIG DATA traite de tout.

Où est le piège dans tout ça ?

Avant toute chose il faut savoir que l’essence même du BIG DATA c’est « NOS » données. Pour être plus précis ces données sont le fruit nos petites habitudes sur notre PC et/ou téléphone. Ces « petites » habitudes qui en disent long sur notre vie et envies, sont récoltées à notre insu, stockées et revendues. Cette récolte massive d’informations nous concernant, est une nuisance à notre vie privée. Par exemple, si vous dites à un ami que vous voulez partir en voyage sur Messenger, il est fort probable que Facebook soit en train d’analyser la discussion et vende cette information à prix d’or aux spécialistes du tourisme. Ce qu’il faut retenir c’est que concrètement Facebook (leurs ordinateurs) lis ce que vous dites à votre famille, femme, amis etc… ce qui est une violation flagrante de notre vie privée. Aujourd’hui 80% des données personnelles mondiales sont détenues par Apple, Google, Facebook et Amazon, et le problème avec cette information est que ces derniers utilisent nos données pour nous espionner…Pas cool les gars !

C’est ainsi qu’en 2013 Edward SNOWDEN avait révélé que la NSA surveillait tout le monde même si on n’avait rien à se reprocher, du moindre message d’anniversaire jusqu’au plus grands secrets d’états et ce à partir d’une simple adresse email. Plus encore, selon ce même Ex- informaticien de la NSA, les géants du web leur donnaient libre accès à cette dernière pour nous surveiller... on se croirait dans un film hollywoodien mais c’est bien la réalité.

OK … mais en quoi leur est-ce utile ?

Supposons que vous faites une recherche sur Google concernant un modèle de voiture, cette recherche sera stockée et analysée de façon à vous proposer des publicités de voitures, d’accessoires etc… quand vous serez sur… Facebook par exemple, ou comme dans les cadres des élections aux USA, de connaitre votre tendance politique et vous cibler (prospectus, appels téléphoniques, emails etc…) afin de vous faire voter pour X ou Y candidat.

Autre exemple, quand vous passez par un magasin et que vous recevez un sms promotionnel de ce même magasin simultanément, c’est aussi grâce au BIG DATA. Comment ? On vous a localisé via votre smartphone et grâce à ces bases de données massives, ils ont analysé vos habitudes pour déduire qu’une promotion de la part de ce magasin en particulier vous ferait plaisir et vous pousserait à sauter le pas.

Votre vie privée à portée de clic !

Dur retour à la réalité, car outre la NSA qui nous surveille constamment grâce au BIG DATA, comme toute chose sur votre pc, ces bases de données sont piratables et votre vie privée peut relativement facilement se retrouver sur la toile. C’est ce qui provoque la controverse autour du BIG DATA, car en plus de récolter des informations privées, le plus souvent à notre insu, le risque de voir ces données tomber entre de mauvaises mains est conséquent !

 C’est pourquoi il est impératif de faire extrêmement attention aux informations que vous révélez sur internet.Plus encore, avant de cliquer sur j’accepte lors de votre inscription sur un site, il serait préférable de lire ce que vous acceptez, car ce n’est pas aussi sure qu’on le croit. Comme le dit l’adage « il vaut mieux prévenir que guérir ».

                                                                                     Mohamed Aniss AMRAH

(Soleil HEC/Rédaction Numérique de "Liberté")

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER